Juil 132008
 


Titre original: ナイスの森 – Naisu no Mori

Autres titres:
Funky Forest: The First Contact    International (titre anglais)
Funky forest – Primer contacto  –    Argentine (titre au festival)

Parution:
– USA : 22 octobre 2005 (Festival d’Hawai)
– Japon : février 2006  – (Festival Internation de Yubari)
– Brésil : 26 août 2006  (Festival mondial d’Indie)
– Canada : 23 octobre 2006 (Festival After Dark de Toronto)
– Argentine : 9 mars 2007  – (Festival de Mar del Plata)
– France : 26 septembre 2007  – (DVD premiere)

Mise en Scène:
– Katsuhito Ishii
– Hajime Ishimine
– Shunichiro Miki
 
Scénario:
– Katsuhito Ishii
– Hajime Ishimine
– Shunichiro Miki

Acteurs
 – Andrew Alfieri (Andoryuu Arufieri)
 – Hideaki Anno
 – Moyoco Anno
 – Tadanobu Asano
 – Maya Banno
 – Kazue Fukiishi
 – Chizuru Ikewaki (Chiduru Ikewaki)
 – Shihori Kanjiya  
 – Ryo Kase  : Takefumi
 – Rinko Kikuchi
 – Kenji Mizuhashi
 – Ryû Morioka
 – Yoshiyuki Morishita : Mr. Morishita
 – Erika Nishikado
 – Machiko Ono
 – Takahiro Sato (Takahiro Satô)
 – Kotaro Shiga (Kôtarô Shiga)
 – Mariko Takahashi
 – Susumu Terajima
 – Ikki Todoroki
 – Kanji Tsuda

Récompense:
Toronto After Dark Film Festival (2006)
Special Award     Most Innovative Feature Film:
– Katsuhito Ishii
– Hajime Ishimine

Par le metteur en scène de 茶の味 – Cha no Aji.
On retrouve par ailleurs de nombreux acteurs qui ont joués dans “Taste of Tea”.

Le film est pour le moins étrange. Il ne faut pas s’attendre à un film d’action, une super production hollywoodienne, une comédie romantique ou une film hautement psychologique à la française. Il faut plus voir le film comme une expérience surréaliste. Naisu no Mori est au cinéma ce que l’industrielle est à la musique, ce que Dali est à la peinture.
Il y a des scènes très fortes, comme le concert dans la forêt, le club de tennis après la classe, la leçon de musique, etc. Chaque scène nous projette dans un autre univers. Les messages sont difficiles à perçevoir pour celui qui ne serait pas sensible à l’art transporté par ce film. On sourit bêtement à chaque scène et on rit souvent. Ce n’est pas un film qui demande à réflechir, il faut simplement se laisser aller et pénétrer dans cet univers. Le film comporte de nombreuses farces/blagues à l’attention des spectateurs, et on se fait facilement prendre. On ne peut pas appeler ça un film mais plus une expérience cinématographique. Evidemment les dialogues sont bourrés de oyajigaggu (des jeux de mots). Un film vraiment drôle qui explore toutes les facettes de la farce avec des acteurs vraiment bons. Impossible de deviner ce qui se cache derrière chaque scène, on est surpris de bout en bout.

Un film vraiment déjanté, complètement fou et surréaliste. Pour les amateurs du genre!

un concert en forêt, lien direct: http://youtu.be/iMMFy-wfOH4

cours de tennis au club, après les cours,  lien direct: http://youtu.be/xxWXDP6Pfhk

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
7 + 21 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.