Fév 032009
 

kurenai sanshiro

Titre Original : 紅三四郎, Kurenai Sanshirô (sanshiro pourpre)
Nombre d’épisodes : 26
Diffusion au Japon: 2 avril 1969
Interprète du générique français: Michel Barouille
1ère diffusion française : 1983
1ère chaine de diffusion française : Antenne 2
Auteur(s) du dessin animé : Tatsuo Yoshida
Maison de production : Tatsunoko, Fuji TV

Details
Auteur: Tatsuo Yoshida
Production: Tatsunoko Prod. (Time Bokan, Gatchaman, Speed Racer, Shurato, Karas, …)

Staff
Planning: Jinzô Toriumi
Producteur: Kenji Yoshida
Scenario: Jinzô Toriumi, Haruya Yamazaki, Yoshitake Suzuki, …
Directeur: Ippei Kuri, Hisayuki Toriumi, Hiroshi Sasagawa, Masami Annô, …
Animateurs: Eiji Tanaka, Motosuke Takahashi, Yasushi Tanaka, Tsuguyuki Kubo, …
Dessinateurs: Torao Arai, Takamura Mukuo, Akira Shima, Mitsuki Nakamura
Musique: Nobuyoshi Koshibe, Ongaku Kikaku Center
General director: Ippei Kuri

Présentation

Kurenai Sanshiro est l’une des toutes premières séries à succès des frères Yoshida, pour le compte des studios Tatsunoko,  en 1969. Cette série télé, plutôt violente pour l’époque, est dans la pure veine des oeuvres de Tatsuo Yoshida : dure,  émouvante, parfois impitoyable… mais toujours positive. Nous parcourons le monde entier, et découvrons autant de lieux,  de décors et de personnages différents, et suivons Sanshiro, un jeune expert en arts martiaux en proie à la vengeance. 26  épisodes en tout et pour tout seront produits, tous diffusés en France en 1983 dans Récré A2, sous le célèbre nom de “Judo  Boy”.

Sujet

Judo Boy, un expert en arts martiaux, est à la recherche d’un homme borgne qui tua jadis son père de façon peu loyale lors  d’un combat entre Judoka. Revêtu pour se battre , du kimono rouge que lui a remis sa mère, il parcourt le monde sur sa  moto à la recherche de ce triste individu. Il recueille en chemin un petit garçon orphelin qui l’accompagne dan son  périple. Bien que dans la version française on dise que Judo boy maitrise le judo… Dans la version originale il fait  partie de l’école de Jûjutsu Kurenai. “Sanshiro” fait penser à “sugata sanshiro” le judoka de Akira Kurosawa.

La série décrit donc les combats du jeune Sanshiro Kurenai. Il est laissé seul au monde après la mort soudaine de son  père. Il doit faire face à de nombreuses difficultés alors qu’il cherche à atteindre son but, étant donné qu’il doit agir  seul sans aide parentale. Finalement, il finit par réussir grâce à sa détermination et sa volonté à travailler durement.  Il est un exemple flagrant du motto “kenzen na shintai ni kenzen na seishin wo (yadoru)” : un esprit sain dans un corps  sain (ou mens sana in corpore sano).

générique original: http://youtu.be/BIjxLh8C-6Y

Inakappe Taishô

Autres titres:
– General Inakappe
– Hugo el Rey del Judo (Espagne)
– The Funny Judo Champion
– The Young Countryman Leader
– Ugo Re del Judo (Italie)
– いなかっぺ大将 (Japon)

Création originale: Noboru Kawasaki (manga)
Diffusion: du 4 octobre 1970 au 24 septembre 1972

Scénario:
– Naoko Miyake
– Ryousuke Sakurai
– Shigeru Yanagigawa
– Takao Koyama
– Toshito Hiraya
– Tsunehisa Ito
– Yoshiaki Yoshida

Directeur des épisodes:
– Hideo Nishimaki
– Kunihiko Okazaki
– Motosuke Takahashi
– Yuji Nunokawa

Planning:
– Akiyoshi Sakai
– Jinzo Toriumi
– Toshito Hiraya

Musique: Katsuhiko Nakamura
Générique de début: “Daichan kazoe uta” by Yoshimi Yoshida
Générique de fin: “Inakappe Taisho” by Yoshimi Yoshida

Voix
– Masako Nozawa : Daizaemon Kaze
– Haruko Kitahama : Shirayuki-sensei
– Kinya Aikawa : Nyanko-sensei
– Mari Okamoto : Ogaki Kikuko
– Akira Kamiya
– Jouji Yanami

Animation: Tatsunoko
Diffuseur: Fuji TV
Production: Tatsunoko

Sujet

Un jeune garçon très dynamique nommé Daizaemon, habillé de vêtements japonais traditionnels (hakama), arrive avec toutes  sortes d’animaux à la capitale: Tokyo. Il a l’étrange habitude de se mettre à dancer chaque fois qu’il entend de la  musique. Il rend visite à un ami de son défunt père pour apprendre le judo. Il se lie d’amitié avec Kikuko la jeune fille  du maitre de judo et avec le chat Nyanko. Pour une petite fille, Kikuko a de fabuleuses techniques de judo qu’elle a  hérité de son père alors que nayanko est capable de réaliser des techniques de combat les plus difficiles, comme des  triples rotations sur un saut périeux. Eux deux deviendront des instructeurs valeureux pour Daizaemon. Bien qu’il démontre  une attitude clownesque de temps en temps, il est toujours populaire parmis les gens qui l’entourent et ainsi il grandit  en devenant fort et habile pour être un futur champion.

vidéo: http://youtu.be/l3diRGLP1-E

Judo Bu Monogatari

Titre: 柔道部物語, Judo Bu Monogatari
Période:    1985 – 1991
Auteur : Makoto Kobayashi
Nombre d’épisodes de la série animé: 2 (OAV)

Sango Judo le personnage principal de l’histoire n’a strictement rien à voir avec le sport. Il est un joueur de saxophone dans un orchestre et c’est un collégien très brillant. Sa famille possède un restaurant de sushi et comme il a l’intention de continuer l’affaire familiale, il pense qu’il n’est pas nécessaire d’étudier  à l’université. Alors il choisit d’aller au lycée professionnel de Misaki au lieu du lycée pour élite pour continuer à étudier pour l’examen d’entrée à l’université.A lycée Misaki , il s’inscrit pour rentrer dans le club de musique de l’école, mais finit par devenir membre du club de judo après avoir été pris au piège par des senpai du club de judo. Le lycée Misaki est réputé pour ses clubs de sport actifs et très forts puisqu’il ne s’agit pas d’une école pour des études à l’université. Le club de judo est l’un d’entre eux, classé au plus haut niveau de la ville. La pratique dans ce club est très rigoureuse et difficile. Malgré tout Sango progressera graduellement. Il entrera dans une compétition pour débutant et deviendra le champion de la catégorie en individuel. C’est son grand début. Après plusieurs compétitions nationales, il continuera à gagner en force, maitrise et connaissance. Il finira grâce à ses effort et sa persévérance  par gagner le Kinsho-hai et deviendra le champion du Japon en gagnant la compétition nationale.

Yawara

YAWARA!, aussi appelé Yawara! A Fashionable Judo Girl (Yawara! une pratiquante de judo à la mode), est une série de manga  japonais réalisé par Naoki Urasawa qui est publié dans Big Comic Spirits de 1986 à 1993. En 1990, il a reçu le 35ème prix  Shogakukan Manga Award pour des mangas généraux.

Le manga fut tout d’abord adapté en 1989 par Toho dans un film live action, Yawara! dirigé par Kazuo Yoshida, avec comme  actrices pour le premier rôle Yui Asaka, qui chante aussi le thème principal: Neverland.

En 1989, Yomiuri TV (une antenne de Nihon TV Network) a commandé à diffuser une adaptation animé, qui commenca le 16  octobre 1989 jusqu’au 21 septembre 1992 pour un total de 124 épisodes. Chaque épisode termine avec un compte à rebours du  nombre de jours restant avant le début des jeux olympiques de Barcelone. AnimEigo licencia la série télévisée pour une  distribution en amérique du nord en août 2006.

Résumé

L’histoire est celle de Yawara Inokuma, une jeune fille qui aspire à une vie ordinaire mais qui, à cause de son talent  inné, est forcée à pratiquer le judo sous la direction de son grand-père autoritaire, Jigorô Inokuma, qui a pour but de la  faire gagner le championnat du Japon et de l’amener à gagner la médaille d’or aux jeux olympiques de Barcelone de 1992. A  cause de la pression constante de son grand-père, elle a en général une mauvaise impression du judo, et évite les  entrainements autant qu’elle peut. Toutefois, dans la continuité du manga, elle finit par comprendre pourquoi son  grand-père aime le judo et commence à apprécier le judo beaucoup plus.

Personnages

Yawara Inokuma (柔 猪熊 )
Doublage: Yuko Minaguchi
Yawara est une jeune fille qui aspire à une vie ordinaire mais à cause de son talent inné pour le judo, est forcé de  s’entrainer sous l’instruction de son grand-père autoritaire. Elle a toujours des rêves romantiques éveillé sur une vie  ordinaire, son plus grand rêve étant de trouver un petit ami.

Jigorô Inokuma (滋悟郎 猪熊, Jigorou Inokuma)
Doublage: Ichirou Nagai
Jigorô est un maitre de Judo 7ème dan et 5 fois champion national, sa passion pour le judo n’a de rival que son amour de  la nourriture et l’affection qu’il porte à Yawara. Il met beaucoup d’espoir dans la carrière sportive de Yawara en Judo,  et il la pousse constamment à faire de son mieux et de se concentrer sur le judo avant toute autre chose. Son motto est  “le Judo n’a pas été construit en un jour”. Il travaille aussi à côté comme chiropracteur.

Sayaka Honami (さやか 本阿弥)
Doublage: Yoshino Takamori
Sayaka est la fille gâtée d’une des plus riches familles du Japon, elle n’échoue jamais à la maitrise d’un sport qu’elle décide d’essayer. Mais lorsque Yawara se présente, elle décide de tout arrêter et n’a que comme seul but de la battre et devient sa rivale. Elle a une fausse dent, ce qui est une faiblesse pour elle, et une faiblesse que Yawara fait apparaitre accidentellement, régulièrement.

Shinnosuke Kazamatsuri (進之介 風祭)
Doublage: Akira Kamiya
Shinnosuke est un des entraineur du judo les plus fameux de tout le Japon, il idolâtre Jigorô, et il a été embauché par  Honami. Bien qu’étant incroyablement timide, il est un véritable aimant à jolis filles à cause de son physique attrayant  de sa sympathique personnalité. Malheureusement pour lui, pour toutes les filles du monde, et en particulier pour Sayaka,  la seule fille pour qui il a des vues c’est Yawara.

Matsuda Kosaku et Kamoda
Une équipe de journaliste et photographe travaillant pour la page des sports. Matsuda est convaincu que Yawara va devenir  la prochaine grande superstar dans le monde du sport, alors que Kamoda semble avoir un talent particulier pour prendre des  photos au bon endroit et au bon moment parfaitement pour une première page.

Hanazono
Hanazono, le grand et hyper-émotionnel capitaine du club de Judo au lycée de Yawara. Il devient dévoué à Yawara  lorsqu’elle attire son attention sur ses talents de judoka.

Sudoh
Sudoh est le mauvais garçon, et voyou au lycée de Yawara, il commence à la harceler lorsqu’elle fait les premières pages  dans les journaux, et sert de faire-valoir à Hanazono. Lorsque Yawara devient l’entraineuse du Judo CLub du lycée, il  rejoins le club et est le seul nouveau membre à supporter les vigoureux programmes d’entrainement de Yawara.

Jody Rockwell (ジョディ・ロックウェル, Jodi Rokkuweru)
Doublage: Miyuki Ichijou
Jody est la championne du monde de judo de l’année précédente, elle est canadienne qui vient défier Yawara pour un match,  elle devient une rivale amicale et un personnage régulier de la série.

Musique

Génériques de début

  * “Miracle Girl” (ミラクル・ガール, Mirakuru Gâru): Eps. 01 – 43
 – Paroles: Yoshiko Miura
 – Composition: Kouichi Fuji
 – Arrangement: Takayuki Negishi
 – Chant: Mariko Nagai

  * ” Rain-Kissed Bouquet… ” (雨にキッスの花束を, Ame ni Kiss no Hanataba wo): Eps. 44 – 81
 – Paroles: Yuuho Iwasato
 – Composition: KAN
 – Arrangement: Jun Satou
 – Chant: Miki Imai

  * ” Girl Can’t Lose ” (負けるな女の子!, Makeruna Onnanoko!): Eps. 82 – 102
 – Paroles et composition: Yuko Hara
 – Arrangement: Takeshi Kobayashi
 – Chant: Yuko Hara

  * “YOU AND I”: Eps. 103-124
 – Paroles et composition: Taizou Junouchi
 – Arrangement: Takayuki Negishi
 – Chant: Mariko Nagai

Génériques de fin

  * “Stand By Me” (スタンド・バイ・ミー, Sutando Bai Mî): Eps. 01 – 43
 – Paroles: Takashi Matsumoto
 – Composition: Wataru Yahagi
 – Arrangement: Mitsuo Hagita
 – Chant: Rika Himenogi

  * ” Searching for a Smile ” (笑顔を探して, Egao wo Sagashite): Eps. 44 – 81
 – Paroles et composition: Midori Karashima
 – Arrangement: Kei Wakakusa
 – Chant: Midori Karashima

  * ” Girl Era ” (少女時代, Shôjo Jidai): Eps. 82 – 102
 – Paroles et composition: Yuko Hara
 – Arrangement: Takeshi Kobayashi, Keisuke Kuwata
 – Chant: Yuko Hara

  * ” You Were Always There ” (いつもそこに君がいた, Itsumo Soko ni Kimi ga Ita): Eps. 103 – 124
 – Paroles et composition: LOU
 – Arrangement: Akihisa Matsura, LAZY LOU’s BOOGIE
 – Chant: LAZY LOU’s BOOGIE

Contexte culturel et impact

La signification des jeux olympiques de Barcelone de 1992 dans l’histoire est le fait que dans le monde réel, c’était la  première fois que le judo féminin devenait un évènement de compétition complet, et ainsi voyait, comme première récompence  pour du judo féminin, remettre la première médaille d’or olympique en Judo à une femme.

Yawara! était très populaire au Japon, ainsi lorsque, dans le monde réel, la jeune Ryoko Tamura (17 ans) a gagné la  médaille de bronze aux jeux olympiques, elle fut considéré comme la “Yawara” du monde réel (son âge, sa stature, et son  talent étant tous similaires à ceux du personnage fictif) et fut rapidement surnommée “Yawara-chan”. Elle est toujours  connu sous ce nom même quelques 10 ans plus tard, indiquant peut-être la reconnaissance populaire durable de la série  aussi bien que celle de Ryoko Tamura elle-même.

Le titre “Miracle Panda” de l’album Ranma 1/2 combattant Karuta est une parodie du générique de début “Miracle Girl”

premier épisode: http://youtu.be/MNMnK3LX2LE

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
9 + 2 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.