Juil 172021
 

S’il y a quelque chose de génial avec youtube, c’est l’internationalisation des cultures visuelles et auditives, le partage des cultures d’autres pays, notamment les musiques et danses.

Evidemment, il y a beaucoup de bruits, de désinformations et toute la lie de la société qui peut y déverser son fiel. N’importe quel internaute à l’abri derrière son clavier devient un chevalier moderne, docteur ès sciences, ès histoire, ès socio-économie, ès médecine, etc. N’importe quel journaliste de nos merdias nationaux qui a chié un article sur un sujet pharmaceutique s’impose comme un docteur ès pharmacologie et chimie thérapeutique avec un post doctorat et 30 ans d’expérience… Mais à part cela, il y a de belles choses!

Ainsi j’ai découvert la musique gutturale mongole avec Batzorig Vaanchig  mais aussi les traditions musicales de la république d’Altaï (dont peu de personnes ne connaissent l’existence) avec Алтын Туу – Altyn Tuu.

Mais ce qui est particulièrement génial, c’est l’histoire sauvegardée en vidéo ou en audio…

Par exemple une comparaison de La Sonate en si mineur BWV 1030:

d’une part jouée par Jean-Pierre RAMPAL: https://www.youtube.com/watch?v=UZb0gWft6fY

avec d’autre part jouée par Emmanuel PAHUD : https://www.youtube.com/watch?v=com5gPoZ8sI&t=1580s

Deux générations de musiciens, mais surtout deux époques différentes.

A l’époque de Jean-Pierre RAMPAL, on redécouvrait la musique baroque, et donc on cherchait à retrouver la sonorité qui se faisait à l’époque: cf Interprétation historiquement informée.

Emmanuel PAHUD, vient d’une jeune génération de musiciens. Selon la page wikipedia : “Dans les années 1990, le mouvement de la musique ancienne est bien ancré dans la pratique musicale grâce à une nouvelle génération, au moins en Europe. Depuis l’an 2000, un certain consensus se retrouve aujourd’hui dans l’interprétation des pages baroques. Les musiciens ‘modernes’ ont pris en compte la clarté du discours imposé par les ‘baroqueux’, et les dits ‘baroqueux’ sont revenus sur certains points ayant divisé la critique.”

Et youtube permet de pouvoir écouter cela et comparer les interprétations en très peu de temps. Et surtout d’avoir l’explication wikipedia (ou de tout autre site d’histoire de la musique parlant du sujet).

Sans youtube, il aurait fallu que j’aille dans un magasin de disque… et demander… quoi? Me faire conseiller… par qui? Puis aller dans une bibliothèque chercher les documents historiques, les publications sur le sujet. Surtout que je ne cherchais pas à écrire une thèse, seulement avoir le contexte historique sur la musique baroque autour des interprétations de ces deux grands musiciens dont je cherchais à comparer les interprétations.

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
17 + 12 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.