Août 162010
 


Les pratiquants d’arts martiaux japonais s’adressent souvent à leur professeur en utilisant le titre “sensei”. Les élèves cadets et ainés sont organisés selon le système senpai/kôhai.

Divers titres sont employés pour se rapporter aux instructeurs. Le titre utilisé dépend en général du système de titre particulier de l’organisation qui dépend des pays, des écoles, etc… Ils sont en général et en grande majorité totalement indépendant d’autres systèmes comme le système de Kyû/Dan ou le système de Menkyo

1. Shôgô

Shôgô (称号, “titre”, “qualification”) sont les titres en arts martiaux développés à l’origine par le Dai Nippon Butoku Kai et le Kokusai Budoin et repris par les diverses fédérations à l’internationale. Le shôgô a été créé en 1902 par le Butoku Kai en se basant sur le système de Menkyo.

1.1 Renshi (錬士 : れんし)

Se rapporte à un instructeur.

錬 (on’yomi : ren; kun’yomi: neru)
le verbe neru (練る) signifie: en ce sens “entrainer”

士 (on’yomi: shi; kun’yomi: samurai, tsukasa)
signifie gentilhomme
C’est le shi de bushi (武士, le guerrier, le samurai) , le shi de kishi (騎士, chevalier), le shi de shikan (士官, officier)

1.2 Kyôshi (教士 : きょうし)

Se rapporte à un professeur avancé.

教 (enseigner, instruire)
* On’yomi: きょう (kyô), こう (kô)
* Kun’yomi: おしえる (oshieru), おしえ (oshie), おそわる (osowaru)

士 (on’yomi: shi; kun’yomi: samurai, tsukasa)
signifie gentilhomme
C’est le shi de bushi (武士, le guerrier, le samurai) , le shi de kishi (騎士, chevalier), le shi de shikan (士官, officier)

1.3 Hanshi (範士 : はんし)

Se rapporte à un expert sénior considéré comme “un professeur des professeurs”. Le style est utilisé dans de nombreux arts différents pour les quelques plus haut  instructeurs du style. Ce titre est traduit à tord par “grand maître”… titre qui n’a jamais existé au Japon mais qui commence à être vu. Le business américain autour du “Grandmaster” et du “O-sensei” étant particulièrement lucratif, on voit régulièrement des excès à ce niveau.

範 (on’yomi : han, kun’yomi : nori)
signifie “exemple”, “modèle”

士 (on’yomi: shi; kun’yomi: samurai, tsukasa)
signifie gentilhomme
C’est le shi de bushi (武士, le guerrier, le samurai) , le shi de kishi (騎士, chevalier), le shi de shikan (士官, officier)

1.4 Meijin (名人)

attribué par un tableau spécial d’examinateurs, pour quelqu’un d’exceptionnel.


lectures:
* Go’on: みょう (myô)
* Kan’on: めい (mei)
* Kun: な (na), なのる (nanoru), なづける (nazukeru)
* Nazuke: あきら (akira), かた (kata), な (na), なづく (nadzuku), もり (mori)

En préfixe: 名- (めい, mei) signifie “célèbre”, “grand”, “réputé”, “remarquable”, “exceptionnel”
En suffixe: -名 (めい, mei; な, na) signifie “nom de”
En compteur: -名 (めい, mei) un mot de comptage pour des gens, des personnes

人 (une personne, quelqu’un, un humain)
lectures:
* On: じん (jin), にん (nin)
* Kun: ひと (hito)
* Nazuke: じ (ji), と (to), ね (ne), ひこ (hiko), ふみ (fumi)

On pourrait traduire meijin par “personne remarquable”, “personne réputée”

2. Autres titres d’arts martiaux

2.1 Kensei (剣聖)

L’épée du saint, un titre honorifique donné à un guerrier aux talent à l’épée légendaire.

剣 (épée)
Lectures:
* On: けん (ken)
* Kun: つるぎ (tsurugi)

聖 (sage, sacré, saint)
Lectures:
* On: せい (sei), しょう (shô)
* Kun: ひじり (hijiri), きよい (kiyoi)
* Nanori: きよ(kiyo), きよし(kiyoshi)

2.2 Kyôshi (教師 : きょうし)

Alors que dans le japonais de tous les jour il peut être un modeste synonyme de sensei, il est parfois utilisé pour qualifier un instructeur.

教 (enseigner, instruire)
* On’yomi: きょう (kyô), こう (kô)
* Kun’yomi: おしえる (oshieru), おしえ (oshie), おそわる (osowaru)

師 (professeur, maitre, mentor)
* On’yomi: し (shi)
* Kun’yomi: みやこ (miyako), いくさ (ikusa), おさ (osa)

/!\ le sens n’est pas le même que Kyôshi (教士 : きょうし) en 1.2

Ici le “shi” représente vraiment un professeur, un enseignant alors que précedemment (voir 1.2) il représente un gentilhomme c’est à dire une personne au dessus des autres, qui sort du lot.

2.3 Oyakata (親方 : おやかた)

Maître, spécifiquement un coach en sumo. Le sens littéral est quelqu’un in loco parentis (c’est à dire qui sert de parent, qui remplace les parents).

2.4 Shihan (師範 : しはん)

Signifie simplement “instructeur”, et non “chef instructeur” comme on peut le lire parfois. A l’inverse des titres ci-dessus il n’est pas lié à un niveau ou à un grade..

師 (professeur, maitre, mentor)
* On’yomi: し (shi)
* Kun’yomi: みやこ (miyako), いくさ (ikusa), おさ (osa)

範 (on’yomi : han, kun’yomi : nori)
signifie “exemple”, “modèle”

2.5 Shidôin (指導員: しどういん)

Signifie littéralement “instructeur”, “conseiller”, “assistant”, il représente un niveau intermédiaire de la notion d’instructeur. Il n’est pas lié à un grade.

師 (professeur, maitre, mentor)
* On’yomi: し (shi)
* Kun’yomi: みやこ (miyako), いくさ (ikusa), おさ (osa)

導 (diriger, conduire)
* On: どう (dō)
* Kun: みちびく (michibiku), みちびき (michibiki)

員 (membre, personnel, staff)
* On: いん (in), えん (en)
* Kun: かず (kazu)

2.6 Shishô (師匠 : ししょう)

Est un autre terme pour instructeur.

師 (professeur, maitre, mentor)
* On’yomi: し (shi)
* Kun’yomi: みやこ (miyako), いくさ (ikusa), おさ (osa)

匠 (artiste, talent)
* On: しょう (shô)
* Kun: たくみ (takumi)

2.7 Zeki (関 : ぜき)

Signifie littéralement “barrière”, c’est un terme utilisé pour les lutteurs sumo des deux plus hautes divisions (sekitori).

3. Autres titres

3.1 hôshi (法師: ほうし)

Moine bouddhiste


* On: ほう (hô), はっ (hat), ほっ (hot)
* Kun: のり (nori), おきて (okite), のっとる (nottoru)

1. loi, règle, méthode
2. humeur
3. Dharma
4. Energie divine taoiste

source: http://en.wikipedia.org/wiki/Japanese_honorifics

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.