Mai 072012
 

Titre: タイガー&ドラゴン
Titre (anglais): Tiger & Dragon
Format: Renzoku
Genre: Comédie
Episodes: 1 special + 11
Chaine de diffusion: TBS
Période de diffusion: 15 avril 2005 au 24 juin 2005 (Special: 9 janvier 2005)
Horaire de diffusion: jeudi 22:00
Thème du générique d’ouverture: “Tiger & Dragon” de Crazy Ken Band
Thème du générique de fin: “UTAO-UTAO” par V6

Sujet

L’histoire de Tiger & Dragon est tournée autour du Rakugo (entraînement verbal qui consiste à raconter des légendes japonaises comiques derrière lesquelles se cachent souvent une morale).  Ryuji était un jeune artiste de rakugo très prometteur mais un jour il décide de tout plaquer pour ouvrir une boutique où il vendra ses propres vêtements. Il laisse son père avec une dette énorme à des yakuzas. Parmi ces yakuza: Kotora. Un jour, Kotora assiste à une des réprésentation et sourit, ce qui est une première pour lui qui n’a jamais sourit depuis un évènement de son enfance. Kotora est chargé de récupérer l’argent de la dette mais il tombe amoureux de l’art du rakugo et supplie le père de Ryuji, maîte de rakugo, de lui apprendre son art. Le maître finit par céder et ainsi un marché s’installe: chaque fois que Kotora apprendra une nouvelle histoire de Rakugo, il paiera son maître qui lui rendra aussitôt l’argent en remboursement de la dette. Il va entrer dans cette famille unie autour de cet art et rencontrer Ryuji (Okada Junichi) le fils aîné du maître qui s’est détourné du Rakugo alors qu’il était le meilleur. Kotora va apprendre auprès de Ryuji et tous deux vont devenir amis et vont vite être confrondés à des problèmes qui touchent leur entourage et vont tenter de les résoudre.

Acteurs

Nagase Tomoya : Yamazaki Kotora / Hayashiyatei Kotora / Tora / Toraji / Toravolta
Okada Junichi : Yanaka Ryuji / Hayashiyatei Kotatsu
Ito Misaki : Megumi
Nishida Toshiyuki : Yanaka Shokichi / Hayashiatei Donbei / Shisho / Don-chan
Shoufukutei Tsurube : Nakatani Ken / Ken-chan (Shinjuku Ryuseikai Kumicho)
Tsukamoto Takashi : Nakatani Ginjiro / Gin-gin
Takuma Takayuki : Hyuga Jun
Gin Pun Chou : Yanaka Sayuri
Abe Sadao : Yanaka Ryuhei / Hayashiyatei Donta
Nekoze Tsubaki : Yanaka Tsuruko
Shunputei Shota : Hayashiyatei Donkichi
Hoshino Gen : Hayashiyatei Dontsuku
Fukami Motoki : Hayashiyatei Donburi
Asari Yosuke : Murata Susumu / Hayashiyatei Udon
Aoi Yu : Risa
Kiritani Kenta : Chibi T / Takeshi-kun
Arakawa Yoshiyoshi : Awashima Yukio / “Jumptei Jump”
Omi Toshinori : Ta-chan (propriétaire du restaurant de Soba / Fan de Rakugo)
Hankai Kazuaki : Hanzo (Propriétaire du Stand d’Oden / Fan de Rakugo)
Matsumoto Jun : Yoshiko
Ito Shuko (伊藤修子) : Nakatani Shizuka
Emoto Karin (江本花琳) : Yanaka Saya
Horaguchi Shinya (洞口信也) : Manabu
Hiroishi Keiichi (廣石恵一) : Kariya
Koumoto Junichi : Liu-san
Fukazawa Atsushi

Invités

Hiroshi (ヒロシ) : Death Kiyoshi (SP&ep7)
Sugawara Daikichi (菅原大吉) : Tamotsu (Sp&10)
Omori Nao : BOSS Kataoka (ep3)
Takada Fumio (高田文夫) : Takadatei Babahiko (ep3,7,10&11)
Morishita Aiko : Mizukoshi Koharu (ep4&11)
Furuta Arata : Maruo (ep5)
Shimizu Michiko : Marimo (ep5)
Yakushimaru Hiroko : Shiraishi Katsuko (ep6)
Kohinata Fumiyo : Yanagitei Koshin (ep7)
Takaoka Sousuke : Kaneko (ep8)
Kitamura Kazuki : Tanabe Yasuo (ep8,9,11)
Ino Manabu (猪野学) : Tetsuya (ep9)
Shoji Yusuke (少路勇介) : Yasuji (ep9)
Hashimoto Jun : Kaji Rikio (ep9-11)

Production

Scénariste: Kudo Kankuro
Producteur: Isoyama Aki
Réalisateurs: Kaneko Fuminori, Katayama Osamu, Tsuboi Toshio
Musique: Nakanishi Kyo

Prix

45ème Television Drama Academy Awards: Meilleur Drama
45ème Television Drama Academy Awards: Meilleur Acteur: Nagase Tomoya
45ème Television Drama Academy Awards: Meilleur second rôle: Nishida Toshiyuki
45ème Television Drama Academy Awards: Meilleur scénariste: Kudo Kankuro
45ème Television Drama Academy Awards: Meilleurs réalisateurs: Kaneko Fuminori, Katayama Osamu, Tsuboi Toshio
45ème Television Drama Academy Awards: Meilleur arrangement musical: Nakanishi Kyo
45ème Television Drama Academy Awards: Meilleur ouverture: Katayama Osamu
9ème Nikkan Sports Drama Grand Prix (2005-06): Meilleur second rôle féminin: Okada Junichi

Mon avis

Après les excellents Ikebukuro West Gate Park et Kisarazu Cat’s Eye voici donc Tiger and Dragon. Même scénariste et des acteurs qu’on retrouve de drama en drama, Kudo Kankuro est un véritable remède à la déprime. J’avais adoré Kisarazu Cat’s Eye, et Ikebukuro West Gate Park, et je peux vous promettre que Tiger and Dragon est de la même veine!

En ce qui concerne la forme, le drama fait fortement penser à “Kisarazu Cat’s Eye“. Au début la progression est linéaire puis on arrive à la conclusion, on remonte alors dans le temps pour l’explication sur l’enchainement des évènements.  L’originalité vient évidemment du fait que chaque épisode nous est raconté comme une histoire de rakugo. En rakugo, le conteur utilise son talent pour donner vie à l’histoire et à ses différents personnages en les personnifiant. En général les histoires contées dans le drama se déroulent à l’ère Edo. Le schéma d’un épisode est globalement le suivant: introduction, le Maître raconte un classique, Toraji a quelques difficultés à comprendre, l’épisode suit son cours, Tora raconte le classique du Maître en l’adaptant à ce qu’il s’est passé pendant l’épisode. Ce qui fait que pendant l’épisode on suit à la fois le classique (avec costumes d’époques) et l’histoire elle-même. Et c’est là où cela devient fort, l’histoire du rakugo classique racontée dans l’épisode est un parallèle avec l’histoire de l’épisode lui-même. Lorsque l’histoire de rakugo classique est narrée on passe sans transition par des plans en costume d’époque, puis on à l’histoire réelle qui se déroule de nos jours, si bien que l’on a du mal à savoir si on se trouve dans la véritable histoire de l’épisode ou celle de l’histoire classique. Et le tout avec humour, jeux de mots et situations plus que cocasses…

Chaque épisode est introduit par un personnage différent qui est souvent un invité et qui intervient dans le drama, comme Kohinata Fumiyo (Happy Flight, Attention Please, GoemonKisarazu Cat’s Eye, Hachi One Diver, HERO, Nanase Futatabi ).  Chaque épisode est un condensé d’humour à l’état pur. Les acteurs jouent si bien que même lorsque la situation n’est pas très fine, le résultat en est absolument désopilant.

On retrouve des acteurs qu’on avait déjà vu dans Ikebukuro West Gate Park et Kisarazu Cat’s Eye pour notre plus grand plaisir, et les deux personnages principaux sont eux-mêmes interprétés par des habitués. Nagase Tomoya (My Boss My Hero) avait le premier rôle dans Ikebukuro West Gate Park et Okada Junichi dans Kisarazu Cat’s Eye. Et ensemble, cela fait vraiment des étincelles! Mais évidemment “Tiger and Dragon” ne serait rien sans ses personnages secondaires et là encore c’est un vrai festival de talents et de célébrités! On retrouve déjà Abe Sadao (l’himawari d’Ikebukuro West Gate Park, et Nekota dans Kisarazu Cat’s Eye) dans un rôle tout aussi délirant, celui du comédien raté mais qui essaye de percer quand même , Tsukamoto Takashi (Kisarazu Cat’s Eye) qui joue “Gin Gin” le fils du chef des Yakuzas, qui essaye d’être un Yakuza à sa manière, à la grande tristesse de son père, Ito Misaki dans le rôle de la guide touristique volage, Nishida Toshiyuka absolument excellent dans le rôle du maître, sans compter les invités. Bref on n’est absolument pas dépaysé par les acteurs… pourquoi changer une équipe qui gagne après tout? On peut noter aussi la présence de Shoufukutei Tsurube (笑福亭鶴瓶, しょうふくていつるべ), dans le rôle du chef Yakuza,  un acteur japonais mais surtout connu comme présentateur vedette, et grande célébrité de la télévision japonaise, qui à l’origine est un véritable Rakugoka.

Ce drama est un pure festival de rire!

Si Kisarazu Cat’s Eye se déroulet à Kisarazu, Ikebukuro West Gate Park se déroule dans le quartier de Ikébukuro, Tiger and Dragon se déroule à Asakusa, un quartier de Tôkyô abritant le sensôji. J’ai adoré revoir en vidéo des scènes à côté de la Kaminarimon et la Hôzômon, surtout de nuit.

Mon regret aura été de ne pas connaitre suffisamment la langue japonaise et ses subtilités pour profiter pleinement des cascades de jeux de mots. 3 à la minute à en croire les “blancs” que la mise en scène réserve à chaque punchline. Mais on peut déjà voir dans le titre Tiger and Dragon, les mot Tora (tigre) et ryû (dragon) dans les noms des héros (Toraji et Ryûji) et dans leur nom de scène (Kotora etKotatsu, tatsu signifie dragon en japonais, et kotatsu est un meuble japonais semblable à une table chauffante, d’où le jeu de mot).

Un petit clin d’oeil à ce drama est fait dans Ikebukuro West Gate Park, épisode spécial, lorsque Yokoyama Ken, leader du Crazy Ken Band, qui joue dans cet épisode se met à chanter le générique de Tiger and Dragon: “Ore no hanashi o kike” à Nagase Tomoya.

vidéo: http://www.dailymotion.com/video/x52q1z_vostfr-tigre-dragon-episode-sp-par_fun

Générique par Crazy Ken Band

Lien direct: http://www.youtube.com/watch?v=3OeIyKoRGoM

Paroles

Tonneru nukereba umi ga mieru kara
Sono mama dontsuki no mikasa kouen de
Ano koro mitai ni dasai sukajan kite
Omae matteru kara isoide koi yo

Ore no hanashi wo kike! Gofun dake demo ii
Kashita kane no koto nado dou demo ii kara

Omae no ai shita yokosuka no umi no yasashisa ni dakarete
Nakeba ii darou ha!

Ore no ore no ore no hanashi wo kike! Nifun dake demo ii
Omae dake ni hontou no koto wo hanasu kara

Senaka de niramiau tora to ryuu ja nai ga
Ore no naka de ore to ore to ga tatakau
Dosuguroku yodonda yokosuka no umi ni ukabu
Tsuki mitai na denki kurage yo ha!

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
22 ⁄ 11 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.