Sep 022013
 

Ce matin j’ai passé la conduite. Selon tout le monde c’est le plus simple, mais c’est ce qui me faisait le plus flipper, depuis que je me suis aperçu que je voyais mal de loin dès que fatigué, et que il m’arrivait d’avoir des absence, de voir des panneaux, mais de ne pas prendre conscience de leur contenu, de ne pas regarder assez loin et de mettre du temps à prendre une décision. Du coup j’appréhendais ce passage, surtout aussi tôt le matin. Car 8h à Villacoublay, c’est partir d’ici à 6h30. Donc se lever avant 5h30, pour prendre le temps de manger beaucoup et être capable de tenir 5 ou 6 heures avec le stress et l’angoisse avant le passage. Car nous somme 5 à passer, à 30 minutes par personne, je peux passer à 8h comme je peux passer à 10h.

Et donc je mange deux bananes, des barres de céréales, je prends mes vitamines, un guronsan… car je sais que rien d’autre ne passera et même avec cela, j’ai la nausée et des hauts-le-coeur. Il m’est arrivé plus d’une fois de serrer les dents et fermer la bouche et retenir une régurgitation. Notre moniteur essaye de dédramatiser: « conduisez comme vous le faites d’habitude et tout se passera bien », « conduisez comme en voiture mais avec les contrôles et les placements de la moto, sans oublier le rythme et tout ira bien »… Sauf que, stressé comme un fou, je n’ai pas dormi de la nuit (bien que couché à 20h30), du coup je suis crevé, nauséeux, dans un état second et j’ai dû mal à me concentrer… Du coup si je devais conduire une voiture… je serai tellement mauvais, qu’il vaudrait mieux ne pas conduire.

Sauf que là il va falloir que j’assure. L’inspecteur est sympa, souriant, direct, rien à dire. Il est là pour vérifier qu’on n’est pas des dangers pour les autres, et que nous ne seront pas en danger par nos comportements. Un grand bravo à lui pour son professionnalisme. J’ai été vraiment impressionné par lui. Que j’ai le permis ou pas, je le remercie pour tout.

Et là c’est l’attente, avec le stress… Arrivé à 7h20 à Villacoublay (ça roulait mieux que prévu), 40 minutes d’attente pour qu’on nous ouvre, pour avoir l’inspecteur, regarder partir nos deux premiers camarades. Attendre leur retour. Nous préparer à notre tour… Etre dans la voiture et voir le copain suivre les directions de l’inspecteur et voir les minutes s’égrainer les unes après les autres, lentement… Ce fût 4 longues heures d’attente dans le stress et l’angoisse… et avec cet état d’esprit, ça passe, très très très lentement…

Au final, je passe en 4ème à 9h25 et je roule une vingtaine de minute, un peu d’agglomération, un peu de route, un léger brin de voie rapide. Du coup, par rapport aux 30/35 minutes de mes collègues, ça me semble peu. Ai-je oublié mes clignotants? Ai-je bien indiqué ma direction, bien fait mes contrôles?

Réponse dans 48 heures… soit mercredi soir (si la poste le veut bien… ou jeudi).

Quoi qu’il en soit, conduire une moto a changé ma façon de conduire une voiture: https://www.shinryu.fr/4810-ce-que-le-permis-moto-ma-apporte.html

Alea Jacta Est… je vais bien dormir cette semaine et rattraper le sommeil en retard. Maintenant un sandwich et zou… au boulot, car finalement je vais aller travailler cette après-midi.

 Tagged with:

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
15 ⁄ 5 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.