Déc 292013
 

Après un petit déjeuner japonais avec riz, soupe miso, natto, poisson grillé, je pars a la gare de Tokyo prendre le shinkansen hayabusa super komachi. La gare est blindée, il faut dire qu’en période de oshogatsu, les gens se précipitent pour rejoindre leur famille afin de passer les fêtes de fin d’année.

Sur le quai de la gare de Tokyo

Arrivée du Shinkansen

Pour faciliter le voyage des touristes, les indications sont écrite en rômaji

Les mêmes indication en japonais

Dans le Shinkansen un peu de thé vert

J’arrive donc a Sendai vers onze heures et demi.

Sendai (仙台市, Sendai-shi, Séndaï pour l’exonyme français) est une métropole japonaise, capitale de la préfecture de Miyagi. La population de la ville est de 1 045 903 habitants pour une superficie de 783,55 km2 (2010).

À environ 300 km au nord-est de Tokyo, sur l’île de Honshû, Sendai figure parmi les onze villes les plus importantes du Japon. Elle est bordée de montagnes à l’ouest et par la côte du Pacifique à l’est.

En matière économique, 50 000 entreprises emploient environ 500 000 personnes, dans des secteurs variés : constructions électriques, textile, caoutchouc, artisanat (soie, laque, céramique), etc. Sendai abrite également un technopôle de recherche (médecine, ingénierie, techniques de pointe), une quinzaine d’universités, dont l’université du Tôhoku, et un orchestre philharmonique.

Le 11 mars 2011, la ville est lourdement frappée par un séisme suivi d’un tsunami, dont l’épicentre est situé à 130 km à l’est, au large des côtes. C’est probablement le plus violent de l’histoire du Japon, et l’un des plus puissants séismes meurtriers jamais enregistré sur la planète depuis 1900.

source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Sendai

Gare de Sendai de l’extérieur

Je suis attendu par une amie, Saori-san, qui m’emmène immédiatement chez ses anciens collègues pour un bônenkai. Le piège se referme, je suis attendu comme la personne a défier dans un concours de descente de saké. Ainsi j’ai enquillé saké, namazaké, shochu, etc., accompagnés de poissons grillés, de légumes japonais de montagne, de soupe de natto, et tout un tas de tsukemono fait maison. J’ai pu gouter des whisky japonais délicieux et vieillis longtemps (dont un trente ans d’âge). Je suis a table avec deux garçons et six filles, tous japonais, j’ai été impressionné par ce qu’ils descendent, et a quel point ils tiennent.

Le maitre de maison, Kudô-san, m’initie aux arts du nihonshû, du shôchû, aux vins japonais et à l’histoire des whisky au Japon. C’est un vrai wikipedia qui a une grande connaissance de la culture et de l’histoire du Japon. Merci Kudô-san pour tout ce que tu m’as appris. Il a également de grande connaissances de la culture et l’histoire française notamment a travers ses études en philosophie française.

Un Whisky de la distillerie Suntory, série limitée

Un vin japonais

Sur la fin mon japonais était incompréhensible mais on arrivait a se comprendre. Quoiqu’il en soit, les japonais n’ont pas besoin de se saouler pour s’amuser et s’ouvrent aux autres facilement et sans préjugés, d’après mon expérience personnelle. A la fin de la soirée je ne faisais pas le fier et n’en menait pas la large. Mon amie était complètement bourrée, et pour rentrer en voiture elle a fait appel a un service génial. Une voiture arrive avec deux personnes. Une d’entre elle conduit votre voiture, l’autre suit pour vous ramener. Ce qui nous a permis de rentrer chez elle. Nous étions attendu par ses parents et sa plus grande soeur Miho-san pour assister à une fin de vie, ce qui a été moins drôle. Surtout lorsqu’on est au chevet, de cette vie qui s’éteint.

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
12 − 10 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.