Mar 132014
 

Encore? Ben ouais…

Cette semaine, le retour a été un massacre: mardi 11 mars, mercredi 12 mars, et maintenant aujourd’hui. Mais quand est-ce que cela va s’arrêter?

Aujourd’hui je quitte spécialement tôt pour pouvoir rentrer tôt me reposer un peu avant d’aller à une Réunion de bureau d’une association. Jusque là rien de particulier. La réunion commence à 20h30, ce qui me laisse quand même 2h30 pour faire 7km (1h30 à pied selon Google Map).  J’arrive rapidement à la gare de RER et là je vois passer les RER des autres directions. Ils ne s’arrêtent pas, et repartent rapidement. Le miens est prévu à 18h24, et je le vois arriver à l’heure. La larme à l’oeil, je me dis que je vais peut-être enfin vivre un retour en RER A sans problème, qu’il faut que je note cela pour le consigner. Je ne pensais pas que je pourrais être encore vivant quand le RER A arriverait à l’heure en respectant les délais, que ce genre de chose, c’est comme la comète de Halley qui passe tous les 76 ou 77 ans. Je ne pensais plus être de ce monde lorsqu’arriverait LE RER A à l’heure et ponctuel. J’allais enfin vivre cela de mon vivant.

Et donc je monte dans le train et commence à rédiger une note. Et j’attends, j’attends, j’attends encore. Au bout de 10 minutes le conducteur, bienveillant (et oui, cela arrive, il y a des agents qui ne nous considèrent pas comme du bétail) nous annonce que nous attendons que la situation se débloque. Apparemment un frein de freinage d’urgence a été actionné en gare de Carrières et il faut le temps que la situation se débloque. Bon, j’abandonne ma rédaction pour me lancer dans du petit jeu pour passer le temps. Encore 10 minutes et on nous annonce que la situation n’étant pas débloquée le train dans lequel nous avons pris place est annulé, et que nous devons tous sortir, car il repart à vide. Le conducteur a quand même la gentillesse de nous conseiller de « prendre un autre train » (non… bien sûr, on va attendre pour prendre le même), et nous « souhaiter bon courage » (bonne chance aurait été plus réaliste, mais on ne va pas cracher sur de la gentillesse et de la sollicitude). Je sors et j’attends le prochain train qui dessert ma gare. L’attente est longue et le train qui arrive est tellement plein que je n’aurais  même pas pu monter dedans. Et dire que le miens ne vient pas avant 20 minutes (et encore vu les perturbations, c’est clair que l’heure annoncée ne sera certainement pas respectée). Autrement dit, je vais voir passer des dizaines de train avant de pouvoir monter dans un train suffisamment vide et qui aille à mon arrêt.

Ni une ni deux, je quitte cette situation complètement chaotique et absolument pas maitrisée par SNCF/RATP qui se gardent bien de faire des annonces ou d’être présents pour aider. Ils sont complètement dépassés par les évènements. Je me dirige vers le Tram 2 qui va à Bezons. 20 minutes après je suis au pont de Bezons. Et Ensuite, c’est un bus puis de la marche à pied qui me ramène chez moi. Au final 1h20 pour faire deux stations de RER A. Ca ne m’énerve même plus, je suis juste las, et pas étonné plus que ça. Ca va devenir mon lot quotidien de passer plus de 2 heures dans les transports aller-retour (alors qu’à pied ça serait 3 heures) au lieu de 20 minutes.

En tous cas, ça faisait longtemps que je n’avais pas marché comme ça… merci SNCF/RATP pour cette heure de sport! Je sais que grâce à vous je vais garder la ligne… mais aussi perdre plusieurs heures d’espérance de vie par jour en stress. Grâce à vous je ne dors presque plus, du coup je peux travailler plus longtemps, je suis irritable et plus personne n’ose me parler, faisant un travailleur plus efficace.

Jamais la blague « RATP = Rentre Avec Tes Pieds » n’a eu autant de sens que cette semaine… et dire qu’on n’est qu’en milieu de semaine… Ca promet…

La semaine prochaine je ne prendrais pas les transports en commun, donc vous ne risquez pas de revoir un article de ce type (ouf!).

 Tagged with:

  One Response to “SNCF/RATP: Vive la marche à pieds”

Comments (1)
  1. Bonjour Jack,

    A 18km/h, en vélo on ne transpire même pas.
    7km à 18km/h font environs 23 minutes. J’ai acheté le mien chez cash 30 euros.

    Bientôt tous cyclistes?

    A bientôt,
    Marc

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
10 + 3 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.