Mar 172008
 


Titre original : タンポポ, tanpopo

Autres titres:
– Tampopo
– Dandelion

Producteur: Juzo Itami
Scénario: Juzo Itami

Sortie:
Japon: 23 Novembre 1985
Canada: 5 Septembre 1986 (Festival du film de Toronto Film)
USA: 22 Mai 1987 (New York City, New York)
USA: Septembre 1987
Allemagne: 25 Mai 1989

Genre: Comedie

Acteurs
– Tsutomu Yamazaki … Goro
– Nobuko Miyamoto … Tampopo
– Ken Watanabe … Gun
– Kôji Yakusho … Homme en costume blanc
– Rikiya Yasuoka … Pisuken
– Mario Abe … Resutoran no shachô
– Izumi Hara … Vieille dame pressant les camembert
– Isao Hashizume … Serveur
– Hisashi Igawa … Homme qui court
– Kensô Katô … Hira
– Toshimune Kato … jeune Employé
– Yoshihiro Kato
– Yoshi Kato … maître en cuisine de pâtes
– Fukumi Kuroda … maitresse de l’homme en costume blanc
– Nobuo Nakamura … vieux gentleman
– Mariko Okada … sensei en spaghetti
– Hideji Otaki … vieiil homme riche
– Ryutaro Otomo … Râmen no sensei
– Yoshihei Saga … salary man
– Kinzoh Sakura … Shohei
– Setsuko Shino … maitresse du vieil homme
– Hitoshi Takagi … Propriétaire du Restaurant
– Choei Takahashi … salary man
– Akio Tanaka … salary man
– Masahiko Tsugawa … Sûpâ no shachô

Tampopo ( タンポポ, pissenlit) est le nom d’une tenancière d’une petite gargotte à nouilles (ラーメン, râmen) minable au bord de la route.
L’accroche du film, “le premier western-nouille”, est un jeu de mot sur le terme de Western spaghetti.

La trame est l’histoire de Tampopo, restauratrice japonaise qui tente de trouver la recette de la soupe de nouilles (râmen, ラーメン) ultime, avec l’aide d’une équipe menée par un homme mystérieux et solitaire. D’autres histoires traversent le film, notamment les aventures érotico-alimentaires d’un homme en complet blanc, l’obsession compulsive d’une vieille dame, le dernier repas d’une mère de famille, un dîner d’affaires…

Le tout est jubilatoire, et certaines scènes sont mémorables (la scène du jaune d’œuf par exemple).

C’est surtout un film sur la gourmandise, les tabous liés à la nourriture, on y croise des japonaises guindées qui retournent à l’état sauvage, des yakusas qui vivent tous les jours le film de leur vie, des mères de familles désespérément mères et aimantes, des grands mères qui jouent enfin avec la nourriture et un tas de personnages qui nous font rire, pleurer et surtout saliver.

une critique très complète : http://pserve.club.fr/Tampopo.html

trailer: http://youtu.be/LURg2doYGjo

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
30 × 10 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.