Sep 262014
 

Titre Romaji: Miyamoto Musashi
Titre japonais: 宮本武蔵
Metteur en scène: Ryosuke Kanezaki
Scénariste: Eiji Yoshikawa (nouvelle), Shimako Sato
Chaine de diffusion: TV Asahi
Episodes: 2
Date de diffusion: 15 et 16 mars 2014
Horaire de diffusion: samedi et dimanche à 21h00
Langue: Japonais
Pays: Japon
Acteurs: Kimura Takuya, Sawamura Ikki, Maki Yoko, Santamaria Yusuke, Kagawa Teruyuki, Matsuda Shota, Baisho Mitsuko, Nakatani Miki, Takeda Tetsuya, Yachigusa Kaoru, Nishida Toshiyuki, Aoki Munetaka, Azuma Mikihisa, Imai Masayuki, Ukaji Takashi, Kaho, Sasano Takashi, Shinozuka Masaru, Suzuki Fuku, Takaoka Saki, Takasugi Ko, Tsuruta Shinobu, Tsurumi Shingo, David Ito, Hakamada Yoshihiko, Hiraizumi Sei, Hiruma Yoshinori, Morimoto Leo, Ryu Raita, Watanabe Dai
site: http://www.tv-asahi.co.jp/musashi/

Sujet

L’histoire de Miyamoto Musashi (Kimura Takuya) romancée par Eiji Yoshikawa. Durant sa jeunesse lorsqu’il s’appelait encore Shinmen Takezō dans son village de Minamoto jusqu’à son affrontement légendaire avec Sasaki Kôjiro.

Mon Avis

Un drama excellent. Très bien filmé, avec une très belle musique, de très beaux décors. On retrouve de très très grands acteurs tels que Kimura Takuya (HERO, MR Brain, Change, Pride, Engine), Tetsuya Takeda (Gojira, Jin), Toshiyuki Nishida (Tiger & Dragon, Asakusa Fukumaru Ryokan 1 & 2, Space Battleship Yamato, Momo e no tegami, Sukiyaki Western Django),  Ikki Sawamura (Deka Wanko, Gokusen), Miki Nakatani (Ring, Jin, Jin 2), Kaoru Yachigusa (Hachiko Monogatari) et beaucoup d’autres que je n’ai pas citer.

D’un point de vu arts martiaux, on a pas mal de notion de Ken Jutsu, mais beaucoup plus en Aikijûjutsu. On voit l’utilisation du combat à mains nues durant les phases d’échanges aux sabres comme complément. Projection, strangulation, luxation, on voit clairement l’aspect direct et non circulaire qui caractérise l’aikijutsu et on voit clairement que l’on n’est pas dans une pratique aikidô ronde et circulaire.

J’ai beaucoup aimé les rencontres avec les maîtres en arts martiaux Munetoshi Yagyu et le moine Nichikan. La coupe de la rose et le fait d’être “trop fort” est vraiment intéressant. Et ce sont des échanges verbeux qu’il faut écouter en japonais pour éviter les mauvaises traductions, car on est vraiment dans les principes martiaux de dualité kô/nan, gô/jû.

KimTaku n’est pas très crédible dans ce rôle, son visage est trop lisse, trop propre. Il manque les traits physiques d’un adolescent puis d’un homme marqué par la vie, l’entrainement, le temps, le sort. Même s’il joue très bien, il n’en reste pas moins qu’il ne fait pas un Miyamoto Musashi très crédible. Ses mouvements, sa façon de bouger est excellente, mais il manque la marque de l’entrainement sur son visage…

Un très bon drama, très romancé, mais très riche en principes martiaux et principes du Zen.

trailer: http://dai.ly/x1esmvt


TV Asahi 開局55周年記念ドラマ宮本武蔵 par clubnow

  One Response to “宮本武蔵 – Miyamoto Musashi (2014)”

Comments (1)

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
30 × 5 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.