Avr 242008
 


Le mot dôjô est composé de deux kanji:


Ce kanji se lit: DÔ ou TÔ (on’yomi), michi (kun’yomi)
et signifie: la Voie, la Route
la partie gauche est le mouvement Alors que la partie droite du kanji est “la tête” ou “le chef”
Mais est actuellement utilisée phonétiquement pour exprimer “directe”, en suggérant l’idée de chef ou de principal.
Dans ce cas, le kanji signifie alors mouvement principal direct dans le sens “route principale”.
C’est aussi utilisé au sens figuré dans un sens abstrait de voie.


ce kanji se lit: JÔ (on’yomi), ba (kun’yomi)
et signifie: le lieu
La partie gauche du kanji représente le sol.
Le caractère à droite est d’origine chinoise et signifie “brillant” ou “ouvert”.
Ici cela réfère à “ouvert” et “clair”. Alors, un sol ouvert et clair, maintenant est utilisé pour désigner le “lieu”

Le dojo est le lieu consacré à la pratique des arts martiaux japonais ou à la méditation bouddhiste zen. Historiquement le dojo etait la salle du temple religieux. Ces grandes salles ont aussi étés utilisées par la suite pour l’enseignement des arts martiaux. Dans le cas du dojo où l’on étudie les arts martiaux comme dans le cas des dojos servant de centre de méditation bouddhiste, des règles strictes sont instituées. Le dojo est un lieu où l’on progresse. Cette progression est obligatoirement supervisée et contrôlée par un maître.

En japonais: le lieu où l’on étudie/cherche la Voie.

Traditionnellement, le dojo obéit à des règles concernant son orientation. Le côté honorifique, dit kamiza (le côté élevé) est situé face au Sud. Le kamiza est le plus souvent décoré d’une calligraphie, de sabres, d’un portrait ou de tout autre objet symbolique de la discipline enseignée. L’enseignant s’assied dos au kamiza. C’est aussi de ce côté qu’est placé un invité de marque. Le mur d’en face est le shimoza (côté bas), où sont assis les élèves. Ceux-ci sont rangés selon un ordre coutumier, qui mélange souvent le grade et l’ancienneté dans la pratique de la discipline ou dans le dojo. Les élèves les plus anciens sont à la gauche de l’enseignant (à l’Est, donc), les débutants à l’Ouest. C’est également à l’Ouest que sont placés les visiteurs éventuels, tandis que les assistants de l’enseignant s’asseyent dos au côté Est de la salle.

Cette orientation a une signification symbolique. Assis face au Sud, l’enseignant reçoit en plein la lumière du soleil, qui est la connaissance qu’il doit transmettre. Les élèves, eux, ne peuvent voir cette lumière qu’au travers de la réflexion qu’en offre l’enseignant, qui se doit donc d’être le miroir le plus fidèle possible. Les pratiquants anciens sont du côté du soleil levant : de par leur ancienneté, ils commencent à comprendre les principes essentiels de leur discipline, alors que les débutants sont encore dans l’ombre.

Le placement des invités du côté des débutants est également un héritage historique. Quand il existait de nombreuses écoles concurrentes, mettre les invités du côté des débutants et loin des anciens rendait difficile aux éventuels espions envoyés par les autres écoles de voir les techniques particulières à ce dojo (toutes les techniques étant alors réputées secrètes).

Aujourd’hui, au Japon comme en France, ce sont avant tout des considérations pratiques qui règlent l’orientation du dojo, et les règles traditionnelles de placement des élèves sont inégalement appliquées selon les disciplines.

plus d’information sur le côté religieux et spirituel ici: http://www.parisaikidoclub.com/spip/article.php3?id_article=107

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
36 ⁄ 12 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.