Mar 162009
 

Petite présentation du sanctuaire que j’aime le plus… peut-être pour ses 4km de promenade en montagne sur une route bordée de Torii?


Fushimi Inari Taisha (伏見稲荷大社) est le principale sanctuaire d’Inari, localisé à Fushimi-ku, Kyoto, Japon. Le sanctuaire se repose sur la base d’une montagne appelée aussi Inari, d’où partent de nombreux chemins dans la montagne, à travers les bois,  menant vers de nombreux plus petits sanctuaires. Chaque chemin est bordés de torii rouges. C’est aussi le plus grand et le plus impressionnant des sanctuaires d’Inari.

Les marchands et les constructeurs vouent un culte à Inari pour la richesse. La majorité des torii rouges qui s’alignent le long des chemins à travers les bois sont des dons de sociétés privées, et font partie de la scène.

Histoire

En 711, par ordre de l’Empereur (famille Hata), trois kami furent placés dans la, maintenant sacrée, place du sanctuaire sur le mont Inari. A l’origine dédiée à la déesse du riz et autres nourritures, il fut plus tard aggrandit pour y inclure d’autres divinités comme celles du commerce et d’autres aspects de la vie. Le hall principal a été construit en 1488. Des milliers de portes rouges (torii) données par des  fidèles offrent une vue extraordinaire d’un tunnel vermillion de 4 kilomètre de long conduisant au sanctuaire.


Détails

En bas de la colline se trouve la porte principale (楼門, rômon, « porte basse ») et le sanctuaire principal (御本殿, go-honden). Derrière eux, au milieu de la montagne, le sanctuaire intérieur shrine (奥宮, okumiya) est accessible par un chemin bordés de milliers de torii. Au sommet de la montagne se trouve des  dizaines de milliers de tertres (塚, tsuka) pour des cultes privés.

Contrairement à de nombreux sanctuaires shintoistes, Fushimi Inari Taisha, conformément aux sanctuaires d’Inari typiques, a une vue ouverte sur l’idole principal (un mirroir).

Les 4km de promenade à travers les bois sous un tunnel de torii jusqu’au sommet du mont Inari peut être ardu, spécialement sous la chaleur de l’été. Mais ça ne décourage pas quelques coureurs qui ont l’habitude d’utiliser l’endroit comme terrain d’entrainement, à la stupéfaction des touristes. Deux grosses mares et plusieurs petites cascades peuvent être trouvés dans le labyrinthe de torii selon le chemin que l’on décide de suivre. Le parcourt de 4km de long prend entre 2 et 3 heures.






Inari est le dieu shintoïste du riz et du sake, deux commoditées à la fois historiques et culturelles du commerce et de la vie au Japon. Avec la monté de l’industrialisation et la diminution de l’importance de l’agriculture, le rôle des sanctuaires d’Inari a évolué pour représenter aussi le succès et la prospérité en affaire.
 
Traditionnellement, des prières étaient faites aux sanctuaires d’Inari pour de bonnes récoltes, mais de nos jours, Les sanctuaires attire des milliers d’hommes d’affaires et de marchands qui cherche à bénir leur entreprise.

Visiter Fushimi Inari Taisha en fin d’après midi lorsque le soleil se couche douvement peut être une expérience exhaltante et est définitivement recommendée pour ceux qui croient aux « esprits de la forêt ».

Renard

Des statues de kitsune menaçants (renard),dont la croyance est de penser qu’ils auraient la puissance magique pour prendre possession des esprits humains, alternent  avec les portes (torii géants). Le renard est toutefois  révéré comme le dieu des récoltes (riz et céréales), et est souvent représenté transportant une clef dans sa gueule, qui se trouve être la clef du grenier à riz. On raconte que les renards adorent les boules de riz enroulées dans du tofu frit, qui sont appelées pour cette raison « o-inari-san ». On peut les acheter dans n’importe qu’elle magasin de sushi.



Une représentation dans “Kitsune : Le mystère du renard Japonais” de Kiyoshi Nozaki, roman humoristique de 1786 décrivant le sanctuaire explique que ses  portail d’entrée à deux étages ont été construit par Toyotomi Hideyoshi.

plus d’info sur les Kitsune : ici

Festivals

1er avril, des arrangements floraux sont présenté à partir de 11 heures.

8 avril, le sangyo-sai (産業際), ou  littéralement « festival de l’industrie » qui a pour but d’assurer la prospérité de la nation. Des dances sont exécutées et des offerandes sont données en grande quantités.
Par la même occasion, tous les torii sont sponsorisés par des entreprises japonaises ou des gouvernements locaux, avec le nom des généreux donateurs écrits au dos. Les prix varient en fonction de la taille, allant du petit torii de 30cm au plus grand torri de 3m pour les plus grands.

Inari Matsuri est le festival principal. Il s’étend du dimanche le plus proche du 20 avril jusqu’au 3 mao. Les cinq sanctuaires portables(mikoshi)  sont parmis les plus beaux et les meilleurs du Japon. Hitaki Matsuri (un festival de feu) prend place après la récolte le 8 novembre. Les festivals servent à exprimer de la gratitude aux divinités retournant dans les montagnes et à prier pour la bonne santé des membres de la famille.


11-12 octobre, Ko-in Matsuri présente des dances nenbutsu (de 13h à 14h)et des représentations kyogen (à 11h).

25 octobre, le Nukiho Matsuri (festival de la récolte du riz) est un festival durant lequel a lieu des danses sacrées ainsi que des représentations de femmes en habits traditionnels shintoïstes effectuant le rituel de la récolte du riz.

Le sanctuaire attire plusieurs millions de fidèles durant les nouvels ans japonais, 2.69 millions de visiteurs sur trois jours en 2006 selon la police, soit le plus important dans la partie occidentale du  Japon.

Accès

Le sanctuaire est à 3 minutes à pieds de la gare Inari sur la Ligne JR Nara, à 5 minutes de la gare de Kyoto. C’est à 5 minutes à pieds de la gare Fushimi Inari sur la ligne principale Keihan Electric Railway.
Le sanctuaire est ouvert 24h/24 et l’entrée est gratuite.


Dans la culture moderne populaire

* Le sanctuaire est présent dans le film « mémoires d’une Geisha »  (2005)
* Le sanctuaire apparait aussi dans « Aria » épisode 5 de Kozue Amano (2006)

Divers

Kitsune udon (les udon sont des pâtes épaisses), une soupe de pâtes avec en surface des morceaux d’aburaage (tofu frit), la nourriture favorite des renards, est servit dans les petits restaurant le long de la piste de randonnée.


source: http://en.wikipedia.org/wiki/Fushimi_Inari_Taisha

  3 Responses to “伏見稲荷大社 – Fushimi Inari Taisha”

Comments (3)
  1. Bonjour,

    a priori, vous me semblez aussi passionné que moi par ce fabuleux pays !!!
    J’adore Kyoto et mon lieu préféré est certainement Inari !!!

    Vous êtes vous entraînés là-bas ??? Je recherche depuis des années des contacts pour m’entraîner, notamment à Kyoto. je pratique le Shotokan mais un autre style serait très intéressant…

    Merci d’avance pour votre réponse et félicitations pour votre blog
    A bientôt j’espère
    Fab

  2. Bonjour
    Je voudrai avoir des infos pour acheter une omamori pour attirer l argent,connaissez vous un site sérieux ou peut on passez directement par vous?
    Merci
    Evelyne

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
29 − 20 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.