Nov 242008
 

A travers la rivière Kamo, il y a une forêt pas très profonde. Elle est appelée “la forêt Tadasu-no-mori”, et à l’intérieur de  cette forêt se dressent le sanctuaire Kamo-mioya. Le sanctuaire Kamo-mioya est souvent appelé sanctuaire Shimogamo, et avec le  sanctuaires Kamigamo, ils sont appelé le Kamo no Yashiro.

Légende

Un jour, alors que Tamayori-Hime-No-Mikoto (la princesse) lavait le linge dans la rivière, une flèche rouge flotta vers elle portée  par le courant. Quand la princesse se couche cette nuit avec la flèche près de son oreiller, elle tomba enceinte, et donna  naissance à un enfant. Lorsque l’enfant grandit, son grand-père Kamo-Taketsunumi-no-Mikoto, tint une fête durant sept jours et sept  nuits. Il donna à son petit fils une coupe de sake, et lui dit de permettre à celui dont il pensait être le fils de boire le sake.  Le petit-fils brandit la coupe et efefctua une prière au ciel, puis passa à travers le toit et monta jusqu’au ciel. Alors le  grand-père l’appela Kamo-no-Wakeikazuchi-no-Kami ce qui signifie le jeune Dieu du Tonnerre de Kamo. La flèche rouge est dite pour  être Ho-no-Ikazuchi-no-Kami, ou le dieu du feu et du tonnerre.

Le sanctuaire de Kamigamo est le culte du dieu, il fut renommé en sanctuaire Kamowake-ikazuchi. Le sanctuaire Shimogamo, est le  culte de la princesse et son père Kamo Taketsu-no-mikoto, alors il fut renommé comme sanctuaire Kamo-mioya (Mioya signifie le  grand-père et la mère). Ces dieux étaient des dieux tutélaires de l’ancienne famille Kamo, et ce sanctuaire et le plus vieux  sanctuaire de Tokyo avec le sanctuaire kamigamo.

Le principa sanctuaire avec les deux crêtes à l’est et l’ouest, est nommé comme trésor national. Les sanctuaires de Shimogamo et Kamigamo était des lieux de cultes pour la protection de la nation losque la capitale fut déplacée à Heian-kyo. Les sanctuaires ont de profondes connections avec la famille impériale, et l’empereur rendait souvent visite aux sanctuaiares lorsque quelque chose se passait. Au 11ème siècle, les deux sanctuaires furent remodelés pour arriver à la forme qu’on leur connait actuellement, et en 1629, il furent ressucités. Les Higashi Honden et Nishihon-den, tous deux reconstruit en 1863 sont des trésors nationaux. De nombreux endroits dans la zone piétonne sont clos, car endroits pour la purification.

Description

Les sanctuaires Kamo, Kamigamo jinja (上賀茂神社, littéralement Haut sanctuaire Kamo) et Shimogamo ((下鴨神社, littéralement Bas sanctuaire  Kamo) sont une paire de sanctuaires shinto à Kyoto au Japon. Ils font partie des plus anciens sanctuaires du pays. Les deux  sanctuaires sont dédiés à Kamo Wake-ikazuchi, le kami du tonnerre, et figurent de manière importante dans le Festival Aoi, qui se  déroule en Mai et implique une procession entre les deux sanctuaires, des courses de chevaux, et des démonstration d’archers. Avec  de nombreuses autres sanctuaires, tempes et chateaux dans la ville, ils font partie des “monuments historiques de l’ancient Tokyo”  désignés par l’UNESCO comme site de patrimoine culturel mondiale.

Sanctuaire Kamigamo

Le sanctuaire Kamigamo (haut sanctuaire Kamo) est le plus récent des deux, datant environ du 7ème siècle. Il est très célèbre pour  ses Haiden (salle des cultes); reconstruit en 1628. Un nombre de résidences réservés aux prêtres sont situés au rez de chaussé,  mais une pièce, la maison Nishimura, est ouverte au public. Le sanctuaire Kamigamo, est aussi connu comme “sanctuaire  Kamowakeikazuchi (賀茂別雷神社, kamowakeikazuchi jinja). Ses deux larges montagnes de sable coniques sont placé en mémoires des arbres sacrés qui servaient auparavant à accueillir les  esprit.

Sanctuaire Shimogamo

Le sanctuaire Shimogamo (bas sanctuaire Kamo), plus au sud, est considéré pour avoir 100 ans de plus, datant du 6ème siècle. Le sanctuaire fut reconstruit pour protéger la capitale de Heian-kyo (comme Kyoto était appelé avant) lorsqu’elle fut fondé en 794. Depuis le sanctuaire est devenu l’un des sanctuaires clef de la région, associés avec des gens venant prier pour assurer le succès de la moisson annuelle de riz. Le sanctuaire de Shimogamo se situe dans la forêt de Tadasu no Mori(糺の森), “la forêt de la vérité”, une forêt primitive qui est supposée n’avoir jamais été brûlée, ou déboisée. La forêt a en fait souffert de nombreux dommages à travers les siècle, comme Kyotofut brûlée  durant les guerres et révoltes successives, mais sa croissance est toujours repartit et maintenant il est largement reconnu comme étant principalement naturelle, jamais taillée, ni plantée par les êtres humains. Le sanctuaire de Shimogamo est aussi connu comme “Sanctuaire Kamomioya” (賀茂御祖神社, kamomioya jinja).

La forêt de Tadasu no Mori

La nature de Tadasu no Mori est toujours protégée, et de nombreux habitants s’y arrêtent pour se reposer. La forêt est appelée “Tadasu”, à partir de l’histoire de Kamo Taketsu-no-mikoto résolvant une dispute parmi la population et rendant un jugement. Cette forêt est située sur le delte ou deux rivière se rencontrent.  Parce que le zelkova (ou Keyaki, 欅) et le kusu croissent de façons très dru dans cette forêt, le lieu est souvent utilisé dans de nombreux poèmes et wakas.

Aoi-sai festival (葵祭り, Aoi Matsuri, festival de la rose trémière)

Au festival de Aoi-sai, le 15 mai de chaque année, des char à boeufs et goshoguruma sortent du palais impérial et paradent du sanctuaire Shimogamo au sanctuaire kamigamo.
L’origine du festival remonte à la période de l’empereur Kimmei (il y a approximativement 1400 ans). Les récoltes ne donnaient pas satisfaction, et cela fut vécu comme une malédiction de “l’esprit Kamo”. Un cheval fut équipé pour courir avec des cloches, et les moissons purent être abondantes.
Cette tradition se perpétue encore aujourd’hui. Le nom du festival d’Aoi provient de la tradition d’offrir des géraniums (aoi) aux dieux/esprits, et à décorer les temples, les participants et les chariots de bœuf avec des feuilles de géranium.
L’héroine du festival est Saio-dai. Elle est une princesse impériale non marriée qui avait l’habitude de visiter des sanctuaires comme Kotai-jingu à Ise, et les sanctuaires Kamo à Kyoto au lieu de l’empereur. Aujourd’hui son rôle est sélectionné parmis les habitants de Kyoto.

Aoi Matsuri est moins un festival et plus un évènement spectacle. Il y a quelques épreuves d’archers à cheval, et d’autres passe-teps historiques. Beaucoup de gens armés d’épée ou d’arcs patrouillent, agissant comme sécurité.

Un scène célèbre des contes de Genji, se déroule durant Aoi Matsuri.
source: http://en.wikipedia.org/wiki/Kamo_Shrine

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
42 ⁄ 21 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.