Août 172009
 


Yebisu, Sapporo, Asahi et Kirin

La bière au Japon a fait ses débuts durant l’ère Edo, lorsque les hollandais ont ouvert des comptoirs à bière pour les marins qui travaillaient sur la route commerciale entre le Japon et l’empire hollandais. 

La bière est une boisson alcoolisée la plus populaire au Japon, comptant pour presque deux tiers des 9 milliards de litre d’alcool consommé en 2006. La bière a été introduite durant l’ère Meiji d’Allemagne, c’est là que les japonais ont développé leur façon de faire (ce qui explique pourquoi la bière japonaise se rapproche beaucoup des bières allemandes). Mais malgré une origine Hollandaise puis allemande, les bière japonaise se sont affranchis des méthodes d’origines pour rechercher des méthodes de brassages qui leur sont propres donnant un goût qui leur est spécial et spécifique. Les principales brasseurs sont Asahi, Kirin, Suntory et Sapporo bien que des petites brasseries locales offrent des bières avec des goûts très distincts, malheureusement beaucoup se font racheter par ces grandes marques. Par exemple la bière Yebisu, une bière fait par la brasserie du quartier Ebisu à Tokyo, rachetée par Sapporo (mais qui garde le nom de la bière: “Yebisu”. Les bières les plus communes sont les lagger, mais des bières faites à bases de contenus de plus faible grain sont appelés “Happôshu” (発泡酒, bière de faible malt, littéralement “boisson alcoolisée mousseuse”) ont pris une grande part du marché puisque les taxes sont moins importantes sur ce type de production. Boire de la bière en mangeant des pois bouillit salés, edamame, est connu pour être le passe-temps favori des adultes en été.

Classification des bières

A cause du système de taxes japonais, la variété des breuvages à base de malts brassés au Japon sont catégorisés en deux groupes: les bières et les happoshu. La distinction se fait à partir de la quantité de malt utilisé par rapport aux graines adjointes, avec le terme happôshu utilisé pour les brassages de faible malt. La législation japonaise interdit l’utilisation du mot bière ou Bîru (ビール ) en katakana pour décrire ces brassages contenant moins de 67% de malte (ce qui permet d’ajouter 33% de graines supplémentaires incluant le riz, le maïs, le sorgho, la pomme de terre, la fécule, et le sucre).

De nombreux restaurant et établissements pour boire, ne servent que des bières officiellement reconnu. De nombreuses bières importées sont labellisées sous le terme de Happôshu si la quantité de malte est trop basse.

Depuis 2004, les brasseries japonaises ont produit des brassages sans maltes, avec des taxes encore plus basses, fait à partir de graines de soja et d’autres ingrédients ce qui ne les font pas entrer dans la catégories des bières ou des happôshu. Ainsi une nouvelle catégorie de bière est apparu, nommé bières de troisième catégorie ou Happôsei (発泡性, littéralement type de Happô; c’est ce qui est écrit sur la canette, soit cela, soit “Liqueur” (リキュール), bien que le terme liqueur se rapporte à ce qu’on pense communément qu’une liqueur soit de même que les boisson Chuhai) par les média japonais (dai-san no bîru), ils sont officiellement classés comme “autre alcool divers” ou “Liqueur”.

Méthodes de distribution

Au Japon, les bières peuvent être vendues dans des distributeurs. Certains distributeurs ont des petits encart publicitaires animés sur des petits écrans de télés intégrés à la machine. Ils passent des slogans publicitaires commerciaux et des jingles que l’ont peut voir à la télé ou entendre à la radio. Ces distributeurs ont commencés à être retirés en juin 2000, principalement à cause du problème de consommation d’alcool chez les mineurs.

Le Japon a des lois libérales  concernant la vente et la consommation d’alcool. La bière peut être achetée dans un grand nombre de boutiques, dont des supermarchés, des konbini, des épiceries et des kiosques au gare ferrovières et peuvent consommées virtuellement n’importe où bien que le Japon a des lois très strictes contre la conduite d’engins à moteur ou de bicyclette pendant ou après la consommation d’alcool.

Bières saisonnières

De nombreuses brasseries au Japon offrent des bières de saison, qui sont produites seulement durant une des quatre saisons. En automne, les “bières d’automne” sont brassée avec une quantité d’alcool plus importante, typiquement 6% opposée au 5% de l’Asahi Super Dry. Par exemple la bière Akiaji de Kirin. Les canettes de bière sont typiquement décorées avec des images de feuilles d’automne, et les bières ont des spots publicités qui expliquent que ces bières vont bien à consommer avec des plats d’automne comme des nabemono (cuisine avec plat à pot au feu). De façon similaire en hiver des bières comme la fuyumonogatari (traduit par “Le conte d’hiver” sur la canette) apparaissent.


Une bière d’automne “kôyobîru” avec un bol de tanuki-soba (on peut voir deux naruto flotter)

Les bières japonaises à l’étranger

En angleterre, à la fin des années 1990, une bière de marque Kirin Lager Beer de la brasserie japonaise Kirin a été mise sur le marché. Toutefois, la bière était en fait produite intégralement en Angleterre, et la quantité d’alcool  de 4% était différente du niveau originel japonais de 5%.

Aux Etats-Unis trois des grandes marques japonaises sont disponibles. Ce qui inclue Sapporo Draft, Kirin Ichiban (Numéro Une, opposée à la Lager normale qui n’est pas disponible), et Asahi Super Dry. Sapporo et Asahi sont produite au Canada, sous la supervision des sociétés parentes, alors que Kirin est produite dans le complexe de Anheuser-Busch à Los Angeles. La bière Suntory Malts, n’est pas disponible. l’Orion Beer est aussi disponible, importée de la préfecture d’Okinawa. La disponibilité des marques dépendent principalement des lois et des taxes de chaque état, ayant pour résultat que selon les états, certaines bières sont disponibles et d’autres non. Par exemple à Oklahoma, Asahi Super Dry, Sapporo et Orion sont disponibles alors qu’au Texas, Kirin Ichiban est plus répandu.

En Europe, selon l’importance de la communauté japonaise en place, on peut trouver diverses bières. Principalement Asahi et Kirin, parfois Sapporo… Mais aussi des bières artisanales issues de micro-brasseries. Si la communauté est importante il est aussi possible de de fêtes japonaises de trouver des stands de bière pression des marques Kirin, Asahi ou Sapporo.

Bières japonaises contemporaines

* Asahi
 o Asahi Super Dry
 o Asahi Black
 o Asahi Hon-nama (happôshu)

* Kirin
 o Kirin Lager Beer
 o Kirin Ichiban Shibori
 o Kirin Fukkoku Lager (Une série de bière historiques correspondant à des recettes utilisées durant les règnes des empereurs Taisho et Meiji)
 o Kirin Tanrei (happôshu)

* Sapporo
 o Sapporo Black Label
 o Yebisu (Les bières Yebisu sont des bières d’une brasserie du quartier d’Ebisu à Tokyo rachetée par Sapporo)
 o Yebisu Black (Les bières Yebisu sont des bières d’une brasserie du quartier d’Ebisu à Tokyo rachetée par Sapporo)
 o Yebisu – The Hop (Les bières Yebisu sont des bières d’une brasserie du quartier d’Ebisu à Tokyo rachetée par Sapporo)
 o Yebisu – Silk
 o Hokkaido Nama-shibori (happôshu)

* Suntory
 o Suntory Malt’s
 o Suntory – The Premium Malts
 o Super Magnum Dry (happôshu)

* Orion (bière d’Okinawa), depuis 2002, Asahi et Orion travaillent ensemble pour promouvoir leur bières (Asahi promeut Orion à Honshu et Orion promeut Asahi à Okinawa)
 o Orion Draft Beer
 o Orion Special
 o Orion Original
 o Orion Southern Star
 o Orion Cider
 o Orion Dry
 o Orion Premium

* Otaru

La guerre des Dry

La Dry Sensô (ドライ戦争) ou Guerre des Dry, a été une période d’intense compétition entre les différente brasseries japonaises sur la bière dry. La guerre a commencé en 1987 avec le lancement de la Asahi Super Dry par les brasseries Asahi ce qui a conduit l’introduction des bières dry par les autres brasseries.

La brasserie Kirin, qui possédait 50% du marché de la bière domestique japonaise, a lancé Kirin Dry en 1988 avec une campagne de publicité mettant en scène l’acteur Gene Hackman, et en avril de la même année elle a lancé la Kirin Malt Dry, une bière pure malt. Toutefois, elles ne purent stopper l’élan de Asahi. En 1990 Kirin a lancé Ichiban Shibori, en compétition directe avec Asahi Super Dry, mais a fini par cannibaliser leur profit sur leur propre marque Kirin Lagger Beer. Kirin ne réussit pas à regagner ses 50% de part du marché.

Les brasseries Sapporo ont lancé la maudite Sapporo Dry en février 1988, et en mai 1989 on recommé leur produit phare Sapporo Black Label en Sapporo Draft pour un accueil défavorable. La production de Sapporo Dry et Sapporo Draft s’est arrêté moins de deux ans après leur début respectifs, et Sapporo Draft est retourné au nom de Black Label.

Suntory a lancé leur marque Malts en février 1988 dans une campagne “Je ne me fais pas de dry”, alors qu’au même moment, ils lançaient leur Suntory Dry, plus tard renommé en Suntory Dry 5.5 dans une campagne de publicité faisant intervenir le boxeur Mike Tyson après avoir augmenté le taux d’alcool de 5% à 5.5%. Ce qui eu pour conséquence des résultats raisonnables, Bien qu’insuffisant pour réduire la demande en Asahi Super Dry.

Le résultat final fut la victoire de Asahi Super Dry. Les autres brasseries, placèrent leur vues sur les bières à malt faible et les bière bon marché sans malte connu comme “tiers bière”.

La guerre des dry a été critiqué dans un épisode du manga oishinbo (le gourmet), publié à cette époque de la saga.

Micro-brasseries


Brasserie Sapporo (anciennement Yebisu) dans le quartier de Tokyo, Ebisu
 
En 1994, la lois très strictes sur les taxes s’assouplirent permettant à des plus petites brasseries de produire 60000 litres de bière par année. Avant ce changement, les brasseries ne pouvaient pas obtenir de licence sans produire au minimum 2 million de litres de bière par an. Ce qui eut pour résultat, un nombre important de plus petite brasseries qui s’établirent à travers le Japon. Parce qu’au Japon, il est illégal de produire des breuvages contenant plus de 1% d’alcool, le brassage maison n’est pas commun. Le mot japonais pour micro-brasserie est Ji Bîru (地ビール), ou “bière locale”. Il y a à peu près 100 micro-brasseries au Japon faisant des ji bîru de styles variés incluant des ale, stout, pilsener, weizen, kölsch et d’autres. Après l’assouplissement des lois sur les taxes des liqueur, il y eut un boom des micro-brasseries, mais qui s’est progressivement applanis. Un problème était la popularité grandissante des happôshu à bas prix (bière à faible malt), en comparaison des bières artisanales assez chères, ce qui a ruiné certaines micro-brasseries. Au Japon, l’importance des principaux fabriquants de bière et le prix relativement élevé pour un volume assez bas des micro-brasseries a conduit ces micro-brasseries à n’être connu que d’un petit nombre de connaisseurs, de fans et d’enthousiastes. Le prix élevé des bière de micro-brasseries, la durée de conservation plus courte, le volume de bière produite, comparés aux principaux fabriquants, se sont tous combinés pour rendre les choses bien plus difficiles pour ces petites brasseries. Toutefois, grâce à certains facteurs, comme des productions spéciales patentées pour des bars réputés, des chaines de restaurant et comme des coopératives entre micro-brasseries, l’industrie a réussi à se maintenir elle-même. Chaque année, l’association japonaise des producteurs de bières tient la Japan Beer Cup. Il y a aussi la Grande fête de la bière japonaise qui a lieu à Tokyo, Osaka et Yokohama chaque année.

Quelques micro-brasseries japonaises

 o Taisetsu Ji Bîru 大雪地ビール(Asahikawa, Hokkaido) gagnant de nombreux prix incluant le grand prix de la bière japonaise
 o Furano Ji Bakushu 富良野地麦酒(Furano, Hokkaido)
 o Okhotsk Bîru オホーツクビール(Kitami, Hokkaido)
 o Tokachi Bîru 十勝ビール(Obihiro, Hokkaido)
 o Otaru Bîru 小樽ビール(Otaru, Hokkaido)
 o Kamui Bîru カムイビール(Iwamizawa, Hokkaido)
 o Onuma Bîru 大沼ビール(Nanae, Hokkaido)
 o Hakodate Bîru はこだてビール(Hakodate, Hokkaido)
 o Tazawako Bîru 田沢湖ビール(Senboku, Akita) la première micro-brasserie de la préfecture d’Akita
 o Ginga Kogen Bîru 銀河高原ビール(Nishiwaga, Iwate)
 o Miyamori Bîru みやもりビール(Miyamori village, Iwate)
 o Echigo Bîru エチゴビール(Niigata-city, Niigata)
 o Nasu Kogen Bîru 那須高原ビール(Nasu, Tochigi)
 o Hitachino Nest Bîru 常陸野ネストビール(Naka, Ibaraki)
 o Baird Brewing (Numazu, Shizuoka) appartenant à et dirigé par l’américain Bryan Baird
 o Yo-ho Brewing ヤッホー・ブルーイング(Karuizawa, Nagano) fabriiquant de la bière qui a gagné pas mal de prix: Yona Yona Ale
 o Nagahama Roman Bîru 長浜浪漫ビール(Nagahama, Shiga)
 o Minoh Brewery 箕面ブリュワリー(Minoh, Osaka)
 o Sankt Gallen Brewing サンクトガーレン有限会社(Atsugi, Kanagawa)
 o Daisen G Bîru 大山Gビール(Hōki, Tottori)
 o Hideji Bîru ひでじビール(Nobeoka, Miyazaki)
 o Zumona Bîru(Tono, Iwate)

Source: http://en.wikipedia.org/wiki/Beer_in_Japan

un site très bien fait et très complet sur les bières japonaises: http://japanbeer.wordpress.com/

Où peut-on la trouver en France?

On peut trouver facilement Asahi Super Dry et Kirin Ichiban dans les supermarchés ou épiceries asiatiques. Pour les autres marques cela dépend beaucoup des arrivages et des contacts des épiceries.

Par exemple sur Paris:

Paristore
44, Avenue Ivry
75013 Paris
Métro 7, porte d’Ivry
Tram 3, porte d’Ivry
(à côté il y a Tang Frère)

j’ai pu trouver les bières Sapporo Premium Lagger et Yebisu All Malt Beer, en plus de Asahi et Kirin, dans les épiceries coréennes comme:
Ace Mart
63 rue de Saint Anne
75002 Paris
Métro 14, 7 : pyramides
Métro 7, RER A : Opéra

Evidemment on retrouve ces principales bières japonaises et parfois celles issus de micro-brasseries dans l’épicerie japonaise et notamment une bière triple fermentation japonaise issue des méthodes belges de brassage:
KIOKO
46 rue des Petits Champs
75002 Paris
métro pyramide ou opéra (à côté du Starbucks)
http://www.kioko.fr/

Mais on pourrait citer quelques magasins à Strasbourg:
Paristore
27 Faubourg de Saverne
67000 Strasbourg
déménage prochainement à Wolfisheim

Thailong
http://www.thailong.com/
15 rue Lafayette
67000 Strasbourg

Super Asie Tien Hung
4 rue Charles Peguy
67200 STRASBOURG Hautepierre

Asia
Alimentations Exotiques
53 avenue de Colmar
67100 Strasbourg

ou à Metz:

ASIA MARCHE
16 avenue Sébastopol
57070 Metz

Epicerie Séoul
18, rue Neufbourg
57000 METZ

Nouvelle Asie
24, Rue des Jardins
57000 METZ

Yumeland
9 en Fournirue
57000 Metz

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
3 ⁄ 1 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.