Août 202009
 


Le Noppera-bô (のっぺら坊), ou fantôme sans visage, est une créature légendaire japonais et un yôkai. Il est parfois appelé par erreur mujina, un vieux mot pour désigner le blaireau (l’animal). Bien que les mujina ont pour forme préférée celle d’une personne sans visage, les noppera-bô sont habituellement des humains. Les créatures changeuses de formes, comme les tanuki, les kitsune, les mujina s’amusent parfois à prendre l’apparence d’un noppera-bô pour effrayer les humains. Lafcadio Hearn utilise le nom de l’animal (mujina) comme titre de son histoire de monstre sans visage ajoutant un peu plus à la mauvaise utilisation de la terminologie.

Noppora-bô sont connu principalement pour effrayer les humains, mais sont en générals inoffensifs. Ils apparaissent en premier lieu comme un être humain normal, parfois personnifiant quelqu’un de familier à la victime; avant de laisser leurs traits disparaitre, laissant une peau blanche, lisse, vide là où le visage aurait dû se trouver

1. Noppera-bô dans le folklore

Il y a deux principales histoires à propos des noppera-bô.

1.1 Le Noppera-bô et le bassin aux koi (carpes)

Ce conte est l’histoire d’un pécheur paresseux qui a décider de pécher dans le bassins impérial des carpes prés du palais Heiankyo. Bien qu’il ait été mis en garde par son épouse à propos des bassins étant sacrés et se trouvant proche d’un cimetière, le pécheur partit tout de même. En chemin vers le bassin, il est mis en garde par un autre pécheur de ne pas se rendre là-bas, mais encore une fois il ignore la mise en garde. Une fois au lieu dit, il rencontre nue très jolie jeune femme  qui le supplie de ne pas pécher dans le bassin. Il l’ignore , et à son horreur la plus totale, elle s’efface le visahe. Ils se précipita à la maison pour se cacher, il fut confronté alors à ce qui semblait être sa femmes, qui le punit pour son immoralité avant d’effacer aussi ses traits faciaux.

1.2 Le Mujina de la route d’Akasaka

La plus célèvre histoire de tous les mémoires sur les Noppera-bô vient du livre de Lafcadio Hearn : “Kwaidan: Histoires et Etudes des Choses Etranges”. L’histoire d’un homme qui voyage le long de la route d’Akasaka vers Edo. Il croise le chemin d’une jeune femme dans un lieu proche de la colline Kunizaka, pleurant et désespérée. Après avoir tenté de consoler la jeune femme et lui avoir offert son aide, elle tourna son visage vers lui, le surprenant par son visage vide et sans contenance de fantôme sans visage. Effrayé, l’homme continua sur la route un long moment jusqu’à ce qu’il croise un vendeur de soba. S’arrêtant pour se reposer l’homme raconta au vendeur son histoire, seulement pour se reculer avec horreur lorsque le vendeur passa sa main sur son visage, devenant un noppera-bô lui-même.

Il y a d’autres contes à propos des noppera-bô, d’une jeune femme sauvée de bandits par un samurai à cheval sont le visage disparu; aux histoires de nobles sortant pour aller à un rendez-vous galant, pour finalement découvrir que la courtisane n’est rien d’autre qu’un noppera-bô.

2. Noppera-bô dans la culture populaire

* dans le sysème de jeu de rôle Dongeons et Dragons, un noppera-bô (appelé Mujina ici) apparait comme un monstre qui peut créer l’illusion d’une visage apparaissant comme inoffensif, et qui est assez fort pour soulever une épée à deux mains d’un seul bras. Dans la série de jeu de rôle “Fabled Land”, il est même capable de voler le visage de la victime, qu’il cache dans son repère secret.
* Le film Pompoko des studio Ghibli présente une version moderne du Mujina de la route d’Akasaka. Dans une scène un policier à vélo se dirige vers une jolie jeune femme (qui est en fait un tanuki transformiste) pleurant sur le côté de la route. Mais lorsqu’elle se tourne vers lui, elle n’a pas de visage. L’officier de police se sauve vers le commissariat pour l’expliquer à son collègue, et comme pour le vendeur de soba, le collègue passe sa main sur son visage devenant un noppera-bô lui-même. L’homme court ensuite dans un conbini (épicerie ouverte 20h/24) et essaye de raconter l’histoire qui lui est arrivé, mais tous les clients lorsqu’ils se tournent vers lui, sont des noppera-bô.
* Le film de 2005 “La Grande Guerre des Yôkai” présente brièvement un noppera-bô apparait comme étant la soeur du personnage principal avec de révéler son visage sans traits.
* Dans “Changeling: The Lost”, le noppera-bô est une sorte de hobgobelin. Ils prennent l’apparence d’autres pour gagner la confiance des voyageurs et les conduires vers des situations effrayantes et dangereuses. Lorsqu’ils sont découvert, ils révèlent leur vraie forme sans visage pour une dernière frayeur.
* Dans le jeu “Yume Nikki”, le personnage principal Madotsuki, peut gagner le pouvoir de se transformer en noppera-bô.
* Le jeu M.U.G.E.N. a un personnage noppera-bô nommé Noroko.
* Un épisode de Inuyasha a un yôkai nommé “No-Man” qui apparait être un noppera-bô puisqu’il n’a pas de visage.
* Le troisième épisode de l’anime Mononoke (モノノ怪) a pour titre Noppera-Bou, et parle d’un mononoke qui utilise des masques de Noh car il n’a pas de visage.
* Dans “Animal Crossing” le personnage Blanca a une apparence similaire au noppera-bô, typiquement un visage complètement vide et lisse. Toutefois, au-lieu d’effrayer le joueur, elle les invite à lui dessiner un nouveau visage, qui est à chaque fois effacé lorsque quelqu’un lui en redessine un.
* Ce n’est peut-être pas intentionnel, mais les caractères Marvel, et DC Comics connu comme “la Question”, prend l’apparence d’un noppera-bô, sans visage. L’effet est obtenu grâce à un masque semblant être en peau.

3. Rapports récent

Bien que la plupart des observations de noppera-bô sont historiques, des rapports du 20ème siècle ne sont pas rares, à la fois au Japon, et dans les endroits où les japonais ont émigrés, le plus notablement dans l’état américain de Hawaii et où le terme “mujina” ou “noppera-bô” sont ancré le plus profondément.

Le 19 mai 1959, Bob Krauss, journaliste publicitaire à Honolulu a rapporter une observation d’un Mujina au Théatre Drive-in Waialae à Kahala. Kraus rapporte que la témoin a vu une femme peignant ses cheveux dans les toilettes pour femmes, et lorsque le témoin s’est approché suffisament prés de la femme, le mujina s’est retourné dévoilant son visage sans forme. Selon le rapport, la témoin a été admise à l’hopital pour une dépression nerveuse. le célèbre historien et folkloriste hawaien Glen Grant, dans une interview radiophonique de 1981 a rejeté l’histoire la qualifiant de rumeur, jusqu’à ce qu’il fut appelé par la témoin elle-même, qui donna plus de détails sur l’évènement, incluant un détail qui n’avait pas été rapporté que le mujina en question avait les cheveux rouges. Le drive-in n’existe plus depuis longtemps, il a été démoli pour faire des salles pour un entrepos public.

Grant a aussi rapporté un nombre d’autres observations à Hawaii de Ewa Beach à Hilo.

source: http://en.wikipedia.org/wiki/Nopperabo

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
18 − 6 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.