Août 212010
 


goemon en ukiyo-e

Ishikawa Goemon (石川 五衛門 ou 石川 五右衛門, décédé en 1594) était un bandit et héro japonais qui volait les richesses des riches pour les donner aux pauvres.

Goemon est célèbre pour avoir été condamné et exécuté en étant bouilli vivant après l’échec de la tentative d’assassinat du seigneur de guerre Toyotomi Hideyoshi. Selon les histoire il aurait été condamné  à mort lui et son fils, mais dans certaines version de l’histoire, il aurait porté son fils à bout de bras pour lui éviter le contact avec l’huile bouillante et lui aurait ainsi sauvé la vie. Ainsi une baignoire de la forme d’une grande bouilloire en fer est maintenant appelé Goemon buro (五右衛門風呂, “bain de Goemon”). La baignoire s’appelait à l’origine Chôshû Buro (長州風呂) et fut renommée Goemon buro après sa célèbre exécution.


Schéma d’un goemon-buro

Biographie

Il y a très peu d’information sur la vie de Goemon, et ainsi il est devenu un héro de la culture populaire dont le passé et les origines ont été une source de spéculations et d’histoires. Goemon est toutefois un bandit, voleur qui a oeuvré durant la Sengoku jidai (l’époque des clans combattants).

Selon une version, Goemon est né comme Sanada Kuranoshin en 1558 dans une famille de Samurai au service du puissant clan Miyoshi de la province Iga. En1573, lorsque sont père fut tué par les hommes du shogunat Ashikaga, le jeune Sanada de 15 ans jura de se venger et commença à s’entrainer dans les arts du ninjutsu de Iga. Il dut se sauver lorsque son maître découvrit que Sanada avait une histoire d’amour avec une de ses maitresses (mais pas avant d’avoir volé une épée de prix à son maitre). Il se déplaça alors dans la région du Kansai voisine, où il monta  et dirigea une bande de voleurs et de bandits sous le nom Ishikawa Goemon, volant les seigneurs féodaux, les riches marchants et les temples et partageant les résultats de ses larcins avec les pauvres et les paysans oppressés.

D’autres versions, disent qu’il viendrait de Iga dans la province de Kawachi ou de la province de Tango et qu’il n’était pas un des fabuleux nukenin ninja Iga (un ninja qui s’enfuit). Selon une légende sa réputation commenca lorsqu’il vola trois précieuses épées de  Ishikawa Akashi lorsqu’il eut 16 ans. Il les revendit ensuite pour l’argent.

De nombreuses théories et histoires entourent la vie de Goemon. Encore une autre raconte de son nom de naissance possible de Gorokizu (五郎吉) et qu’il aurait perdu ses parents dans le milieu de l’adolescence. A partir de là, il fut instruit brièvement par un ninja Iga et s’enfuit avec la femme d’un serviteur. Une autre histoire raconte qu’il est lié à  Momochi Tamba qui lui apprit le ninjutsu Iga. Après que Goemon ait été pris en plein adultère avec les femmes de trois chefs politiques, il dut s’enfuire pour protéger sa vie après avoir tué une concubines. Durant son voyage, il gagna plusieurs compagnons qui détestaient Hideyoshi et sa politique et fut annoncé comme un héro. Kimura Shigekore établit que Goemon avait essayé d’entrer furtivement dans la chambre de Hideyoshi mais fut arrêté lorsque les alarmes de la chambre se déclenchèrent. Il apparait que Goemon a été engagé pour assassiner Hideyoshi, et un de ses compagnons révéla ses autres crimes lorsqu’il fut interrogé. Lorsqu’il fut bouilli vivant, il emporta avec lui un enfant, bien que  certaines histoires suggèrent que c’était un flotteur à forme humaine.

Il n’est fait mention historique de Goemon que de son exécution. Et même là, chacune des mentions donne des circonstances différentes de la mort. A cause de la somme d’erreur sur le lieu et la mort de Goemon de ces écrits, certaines spéculations partent sur un survie possible.

Avila Giron écrit que le quinzième chef bandit qui habitait le long de la rivière Sanjo a été capturé et bouilli vivant dans un chaudron à Kyoto. Petro Morejon a écrit que “Ixicava goyemon” a été placé dans une marmite d’huile bouillante durant l’été 1594 et éxécuté alors que dix ou vingt autres personnes furent crucifiées. Yamashina Tokitsune, un aristocrate à cette époque, écrivit un compte rendu légèrement différent. Il explique que le voleur, dix pickpockets, et une autre personne furent bouilli vivant. Dix-neuf autres personnes ayant commi des crimes similaires furent crucifiées. L’exécution tint place entre les ponts Kawahara et Sanjo le 8 octobre 1594. Hayashi Razan a écrit que Goemon a été désigné comme criminel, cambrioleur et voleur dans le pays, après qu’il ait été attrappé par  Maeda Gen’i. Ses ving complices – une d’entre eux serait la mère de Goemon – nommèrent leur chef et souffrirent de la même punition près de la maison de Maeda à Kyoto.

Il y a aussi plusieurs conflits sur l’exécution de Goemon dans les divers histoires, voici quelques uns d’entre eux:
* Dans une version de l’histoire, Goemon a essayé d’assassiner Hideyoshi pour venger la mort de sa femme Otaki et la capture de son fils Gobei. Il a pénétré furtivement dans le chateau Fushimi et est entré dans la chambre de Hideyoshi mais a fait tomber une cloche d’une table. Le bruit réveilla les gardes et Goemon fut capturé et condamné à mort. Il fut condamné à mort en étant bouilli vivant dans un chaudron en fer avec son jeune fils, mais fut capable de le sauver en le tenant au dessus de l’huile bouillante.
* Dans une autre version, Goemon voulait tuer Hideyoshi parce qu’il était un despote. Lorsqu’il entra dans la chambre de Hideyoshi, il fut détecté par un encencier mystique. Il fut exécuté le 24 août avec toute sa famille en étant bouilli dans l’huile.


Goemon dans l’huile bouillante tentant de sauver son fils en le tenant au dessus de l’huile

Dans la culture populaire

Ishikawa Goemon est le sujet de nombreuses pièces de Kabuki. La seule qui soit toujours jouée actuellement  est Kinmon Gosan no Kiri (La porte en or et le sceau polownia), une pièce en cinq actes écrite par  Namiki Gohei en 1778. L’acte le plus célèbre est  “Sanmon Gosan no Kiri” (“La porte du temple et le sceau polownia”) dans laquelle Goemon est vu en premier assis sur le porte Sanmon du temple bouddhiste Nanzen-ji à Kyoto. Il est remarqué fumant une pipe de grande taille appelée un kiresu et s’exclame “la vue du printemps vaut bien mille pièces d’or, ou c’est ce qu’ils disent, mais c’est trop petit, trop petit. Ces yeux selon l’échelle de Goemon valent bien plus que mille pièces d’or!” . Goemon apprends rapidement par la suite que son père, un homme chinois du nom de So Sokei, a été tué par  Mashiba Hisayoshi (un nom kabuki populaire pour  Toyotomi Hideyoshi) et se met en route pour venger la mort de son père.

Goemon est aussi le personnage titulaire de la série de jeu vidéo qui dure depuis pas mal de temps Ganbare Goemon (Legend of the Mystical Ninja. Le jeu a commencé sur borne d’arcade en mai 1986, puis présent sur la plupart des consoles de jeu de salon de la Famicom, en passant par la Gameboy, pour aler sur Playstation et Nintendo DS en 2006 et Pachinko en 2009. Il a aussi été le sujet des nouvelles de Tomoyoshi Murayama : Shinobi no Mono, qui devint en 1960 une série de film dont le rôle principale, Ishikawa Goemon,  a été donné à Ichikawa Raizô VIII (l’acteur qui incarne aussi Tange Tanzen dans Haku ou ki). Dans la série Ishikawa échappe à son exécution et un autre homme est bouilli à sa place. Mais la série de nouvelles a donné naissance à une série de manga: Kaze ga Gotoku. Il apparait dans la série de jeu vidéos Samurai Warriors comme personnage jouable, mais aussi dans les jeux vidéos  Blood Warrior, Kessen III, Ninja Master’s -Haoh-Ninpo-Cho- et Throne of Darkness, et dans le drama taiga Hideyoshi. Le personnage  Goemon Ishikawa XIII du manga et de la série Lupin III (Edgar de la Cambriole ou Edgar détective cambrioleur en France) est décrit comme étant un descendant de Ishikawa Goemon (la séquence du thème d’ouverture de l’épisode TV spécial Burn, Zantetsuken! montre Goemon Ishikawa XIII en larme devant la scène de kabuki célèbre basée sur la vie de son ancêtre). Il a été aussi le sujet de plusieurs court métrage muets  comme  Ishikawa Goemon Ichidaiki (1912) et Ishikawa Goemon no Hoji (1930). Plus récemment, une version historico-fantastique de Goemon joué par  Yosuke Eguchi dans le rôle principale du film GOEMON (2009).

De nombreux personnages sont surnommés Goemon, comme par exemple dans la série Tokusatsu Kamen Rider X et dans le manga Town of Evening Calm, Country of Cherry Blossoms. GOEMON était aussi le surnom d’un lutteur japonais de catch dans le “Frontier Martial-Arts Wrestling”. En 1992 Ishikawa Goemon apparait sur les timbres postes japonais.

sources:
http://en.wikipedia.org/wiki/Ishikawa_Goemon
http://koei.wikia.com/wiki/Goemon_Ishikawa

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
24 × 12 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.