Nov 302007
 

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Shaolin Shi (少林寺)

Shaolin Shi (少林寺)  c’est le nom du monastère du mont SONGSHAN dans la province du Henan fondé au cinquième siècle. Le terme Shaolin est formé de 少, shào, « jeune », qui se réfère à shàoshi, nom de l’une des montagnes du massif du mont Song. Certains auteurs francophones traduisent parfois Shaolin, de manière littérale, par « jeune forêt ».

Il y a 5 Montagnes sacrées en Chine: TAISHAN, HENSHAN, SONGSHAN, HANGSHAN, HUASHAN.

– En 495 après JC, rénovation du Monastère Shaolin sur le mont Songshan (une des 5 montagnes sacrées, située au milieu), Shaolin Shi

– Vers 520 ap JC, un moine Indien du nom de Bodhidharma s’établit au monastère Shaolin Shi et enseigne le Bouddhisme CHAN. Bodhidharma (sanskrit en devanāgarī : बोधिधर्म « enseignement de sagesse » ; chinois simplifié : 菩提达摩, pútídámó ou 達摩, dámó1 ; japonais : 達磨, daruma)

– Bodhi-Dharma(Eveil – Loi = Illuminé) immigre en chine. C’est un indien de la caste des Kshatriya (Le kshatriya (kṣatriya, क्षत्रिय, qui a le pouvoir temporel, aussi – râjanya) ou Chhetri/Kshettri (en népalais : क्षेत्री) ou Goundar (en tamil) désigne un membre d’une des quatre castes en Inde, une des varnas (varṇa, वर्ण, « couleur »). La caste des Kshatriyas désigne la caste des rois, des nobles et des guerriers. Dans le sikhisme, le mot khatri est utilisé. ). Il écrit une œuvre : “le véritable message de Bouddha” qui l’oppose très vivement à l’empereur Siao Yen. Il est obligé de se réfugier dans le monastère.
– Le bouddhisme CHAN est un mélange de Mahayana et de pensée taoiste qui deviendra le Bouddhisme ZEN
– Pour améliorer la santé des moines il introduit des techniques de respiration issue du YOGA.
– Et des techniques corporelles issues des 18 mouvements du Vajramusti (Sanskrit:वज्रमुष्टि,; point de diamant ou point du tonnerre)
– Ses disciples les complèteront avec les anciennes techniques locales de boxe pour former le QUAN FA (拳法, pinyin : quánfǎ), plus connu sous le nom de KUNG-FU (功夫; gung1fu1 en jyutping cantonais, gōngfu en mandarin : nom générique donné par les occidentaux pour représenter les termes mandarins wǔshù (武术), guóshù (国术) ou quánfǎ (拳法)).
– Bodhidharma introduit la notion de WU DAO (“esprit et vertu martiale”), ce terme renferme la notion de discipline, de retenue, de justice, d’humilité et de respect de la vie de véritable guerrier.

Serment du Sang: tout le monde ne peut pas être moine Shaolin: sélection parmi des élus, suivant la religion Bouddhiste.

Sous la dynastie TANG, les moines shaolin aident l’empereur TANG TAIZONG à combattre une rebellion.
En récompense l’empereur par décret, conféra au monastère Shaolin Shi le titre de “Premier Monastère sous le ciel” (Shi Yi Tian)
Les moines obtiennent donc un rang militaire général assimilé à celui d’officier (important: c’est ce qui va signer la perte du monastère)
La réputation du Monastère grandit par
– la mythologie: Songshan est une montagne mythique
– la religion: Bouddhisme CHAN
– les arts de combats
– la politique: nomination du monastère par l’empereur TANG

Un contradiction demeure: aspect non violence des moines et la pratique d’arts de combat.

– En 650 ap JC, Voyage de Xian Zang, l’empereur envoie un érudit en Inde trouver des textes originaux. cf “Pluie de lumière dans la montagne” de King Hu
Xian Zang va étudier les textes à CI-EN-SHI. Des moines de Shaolin Shi vont à CI-EN-SHI le protéger (origine du Kata JI-ON)

– 2eme moitié du IXe siècle
La Chine, fin de la dynastie des T’ang (618-907), est en déclin. La cour adopte une série de mesures fiscales visant le monastère.
Les moines shaolin mènent une opposition ouverte contre les autorités impériales.
En représailles, la cour envoie l’armée de Wou-Tsong détruire le monastère en 844.
Les moines sont massacrés et le monastère, en partie, détruit.
Deux moines réussissent à s’échapper dans les bois. Ils enseignent les Arts Martiaux appris dans le monastère aux paysans.
Ainsi, les Arts appris dans le monastère commencent à se répandre et à se modifier car chaque moine fait évoluer les techniques à sa façon.
Ces 2 moines deviendront “la légende des chevaliers aux 108 étoiles” ou “Au bord de l’eau” (水浒传).

– 1279 : Dynastie Mongole des Yan au pouvoir en Chine. Les moines de Songshan, prochinois, développent des actions clandestines visant à remettre sur le trône un chinois. (Guerriers).

Fǎn Qīng fù Míng

Pour bien comprendre l’histoire politique de la Chine il est important de connaître la signification du Mandat Céleste
Le mandat céleste (“fils du ciel”) légitime, en tant qu’empereur, tout chinois qui réussit à accéder au trône (Coup d’Etat, Rebellion, ou autre).
Si un chinois (même un paysan) arrive à accéder au trône, alors cela signifie que les instances Célestes l’ont voulu ainsi et que l’ancien empereur a été abandonné par les dieux, l’empereur étant protégé par les divinités chinoises. Le mandat du Ciel, ou mandat céleste (天命 : Tiānmìng) est un concept chinois apparu sous la dynastie Zhou qui a permis d’affirmer la légitimité du pouvoir des Empereurs de Chine. Il est fondé sur l’approbation que le Ciel accorde aux dirigeants sages et vertueux, approbation qu’il cesse d’accorder si ceux-ci ont une conduite mauvaise ou sont corrompus. Par la suite, le concept permit d’appréhender les manifestations naturelles comme des messages du Ciel. Les catastrophes naturelles étaient ainsi perçues comme des signes témoignant de la réprobation du Ciel, ce qui légitimait le peuple à se rebeller, pour qu’une dynastie plus vertueuse se voie alors confier le Mandat du Ciel. Ce concept, proche de la notion de monarchie de droit divin qui existait en France et dans d’autres pays d’Europe, en diffère cependant par le fait qu’à la différence du droit divin, le Mandat Céleste peut être retiré aux souverains qui agissent mal.

source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Mandat_du_Ciel

– En 1368 : Fin du “Programme de réhabilitation.
Un paysan, ancien moine errant fonde la dynastie des Ming (1368-1644) et monte sur le trône. Les moines shaolins ont atteint leur but. Un de leur sympathisant est sur le trône. Ceci marque le renouveau des shaolins.

– En 1644 Les troupes Mandchous arrivent à Pekin: les Qing (ou Ts’ing) (1644-1911)
Les mandchous étaient décidés à renverser la dynastie des Ming. Le caractère chinois Ming (“minn” en japonais) ming 明
est composé de deux parties: soleil 日 qui signifie le soleil (le fameux “ni” de “nihon”) et lune 月 qui signifie la lune
Les Qing 清 ornaient exprès leurs toitures d’un soleil 日 et d’un lune 月 séparés signifiant détruire le ming 明
D’autre part Abahai donna le nom de “Qing” (clarté) à son empire parce que le “Qing” (ou Ts’ing) est en rapport avec l’eau et le “Ming” en rapport avec le feu signifiant que les Qing l’emporteraient sur les Ming comme l’eau éteint le feu.

C’est l’époque du Fǎn Qīng fù Míng (反清复明) : s’opposer au Qing et réhabilier les Ming.

Selon le mandat Céleste, les Qing (ou Ts’ing) ne peuvent être empereurs car ils ne sont pas chinois (Mandchous)
Un mouvement de résistance se crée (origine des triades)
Le monastère Shaolin Songshan Shaolin Shi reste fidèle aux Ming (de par les 2 decrets de l’empereur TANG) et prennent part à la rebellion.
Le Monastère Songshan devient alors un des foyers de la rebellion (kata BASSAI DAI)
Bassai Dai représente le soleil et la lune c’est à dire la lumière = MING: il signifie en première lecture “traverser la forteresse” sous entendu: pour battre les QING

– En 1650: exil du moine CHEN YUAN PIN(connu au Japon sous le nom de Gempin) au Japon : un des fondateurs du KITO RYU
– En 1670: exil du moine CHAN WO TING(appelé aussi Sanwo) au Japon : style YAGYU SHINGAN JUJUTSU (un des écoles fondatrices de l’Aikido)

– En 1736 le monastère Songshan est incendié: 5 moines survivent (légende):
CAI DEZHONG, FANG DAHONG, MA SHAOXING, HU DEDI, LI SHIKAL
Avec les moines YUN ZONG et ZHI KONG: fondation d’un nouveau Monastère: le monastère JULIANSHAN dans le Fujian
un élève de Zhi Kong, ZHI SHAN qui devient le supérieur du monastère et restaurateur des arts martiaux (le personnage clé de la légende de Shaolin) devient l’un des 5 grands maîtres de Shaolin
5 Grands maîtres de Shaolin: BAI MEI, FENG DAODE, ZHI SHAN , WU MEI, MIAO XIAN
Les prêtres Bai Mei et Feng Daode quitteront l’école interne de Shaolin pour rejoindre l’école externe de wu Dang (aussi appelé Wu Tang) traditionnellement concurrente.
Il s’en résultera une lutte sans merci qu’exploiteront les Quing. Les deux moines participeront à la destruction du second Monastère en 1768
Zhi Shan, conscient de l’urgence qu’il y a à transmettre le savoir, ouvre l’enseignement à des élèves laïcs. (transgression du Serment du sang)
Il rend les épreuves plus dures, en particulier en instituant les 36 chambres de Shaolin chacune destinée au perfectionnement d’une technique, et la chambre de Luohan, un couloir renfermant 108 mannequins de bois articulés et constituant l’épreuve ultime à surmonter par les disciples.

– En 1768, Attaque et destruction de Shaolin Julianshan.
Les moines sont dispersés et enseignent chacun de leur côté les arts-martiaux dans le sud de la Chine

  2 Responses to “Relation entre les écoles de jûjutsu et karate et les arts de Shaolin”

Comments (2)
  1. Bonsoir,

    Auriez-vous des sources fiables concernant le rapport entre CHAN WO TING (Sanwo) et le Yagyu Shingan ?
    Parce qu’à priori le Yagyu Shingan a été fondé bien avant 1670 à partir des écoles Shindo, Shinkage, Shuza, Toda et Yagyu Shinkage ryu. Yagyu Tajima no Kami, qui a autorisé l’école a prendre son nom de famille est lui-même décédé en 1646. Don cbien avant la venue de CHAN WO TING.

    Cordialement
    Chikuoosha

    • Bonsoir,

      Comme discuté par email, à part les sources écrites des auteurs principaux francophones, je n’ai pas d’autres sources.
      Je vais essayer de me renseigner voir d’aller du côté des écrivains anglophones comme Donn Draeger qui a pas mal recherché et écrit sur le sujet

      A bientôt

      Amicalement,
      Jack

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
24 + 18 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.