Mai 232009
 


Kiyomizudera et une vue de Kyoto

Kiyomizu-dera (清水寺), de nom copmplet  Otowa-san Kiyomizu-dera (音羽山清水寺) est un temple bouddhiste indépendant de la partie Est de Kyoto. Ce temple fait partie des lieux d’héritage mondial de l’UNESCO : les Monuments Historiques de l’Ancien Kyoto (les villes de Kyoto, Uji et  Otsu). Pas un seul clou n’a été utilisé pour le temple entier. Il est composé uniquement d’un assemblage de poutres et de chevilles de bois. Le temple est à ne pas confondre avec Kiyomizu-dera à Yasugi, Shimane, qui est un des 33 temple sur la route du pélérinage de Chûgoku 33 Kannon à travers le Japon occidental.

Origine et histoire

Kiyomizudera a été fondée au début de la période Heian. Le temple date de 798 (selon la tradition, il aurait été construit par Sakanoue no Tamuramaro), et ses batiment présent ont été construits en 1633. Il prend son nom d’une chute d’eau à l’intérieur du complexe, qui sort d’une des collines voisine. Kiyomizu (清い水)  signifie eau claire, ou eau pure. Le temple s’est séparé de l’école Hossô en 1965. Ses présents souteneurs se font appeler membres de la secte  “Kitahossô”.

Le hall principal a une véranda, supportée par des piliers géants, qui dépassent du flanc de la colline et offrent une vue impressionnante de la ville. L’expression populaire “sauter de la scène de Kiyomizu” (清水の舞台から飛び降りる, Kiyomizu no butai kara tobioriru) est l’équivalent de l’expression française “se jeter à l’eau”. Cela se réfère à une tradition de la période Edo qui prétend que si on survivait à une chute de 13 mètres de la scène, notre souhaite se réaliserait. Cela semble réalisable: une importante végétation en contrebas de la plateforme peut amortir le pèlerin.  Deux cents trente quatre sauts ont été enregistrés durant la période Edo et, de ceux-là, il y a eu 85.4% de survivants. La pratique est maintenant interdite.


Kiyomizudera et sa scène montée sur pilotis

En contrebas du batiment principal se trouve la chute d’eau Otowa, où trois canaux font tomber l’eau  dans un bassin. Les visiteurs du temple peuvent récupérer l’eau, dont la croyance voudrait qu’elle ait des propriétés thérapeutiques, des chutes d’eau. Il est dit que boire l’eau des trois chutes d’eau confère la sagesse, la santé et la longévité. Toutefois, certains japonais croient qu’on ne doit en choisir que deux, et si on est trop avide et que l’on boit aux trois, alors la malchance s’abat sur nous.

Le complexe du temple contient de nombreux autres temples et sanctuaires, parmi eux il y a le sanctuaire Jishu, dédié à Ôkuninushi-no-mikoto, un dieu de l’amour et des “bonnes rencontres”. Le sanctuaire Jishu possède une paire de “pierre de l’amour” placées à 18 mètres l’une de l’autre, de l’une d’entre elle  les visiteurs célibataires doivent marcher les yeux fermés et rejoindre l’autre. Si les yeux fermés, le visiteur célibataire est capable d’atteindre l’autre pierre, en partant d’une première, alors le pèlerin trouvera l’amour ou le vrai amour. On peut être assisté durant la traversé, mais c’est considéré comme signifier qu’un intermédiaire sera nécessaire. La personne a qui la romance est vouée peut assister aussi (une fille qui plait à un garçon pourra aider le garçon à aller d’une pierre à l’autre).


Kiyomizudera

Le complexe offre aussi de nombreux talismans, omamori,  encens, et omikuji. Ce site est très populaire durant les fêtes (spéciallement au nouvel an et à Obon) lorsque des échoppes additionnelles remplissent la place vendant de la nourriture traditionnelle des vacances, parmi d’autres choses, et la foule est très dense.

source: http://en.wikipedia.org/wiki/Kiyomizudera

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
13 + 11 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.