Mar 092010
 


La forme du lapin pillonant un mortier sur la lune
 
Le lapin de la lune, (en chinois traditionnel ou simplifié: 月兔, mandarin pinyin : yuètù, cantonais jyupting: jyut6 tou3; en japonais 月の兎, tsuki no usagi; en coréen (달토끼, dal toki) appelé aussi le Lapin de Jade (en chinois: 玉兔, pinyin: yùtù, cantonais jyutping: jyuk6 you3) caractérise le lapin qui vie sur la lune dans les folklores de l’Est asiatique. Les légendes du lapin de la lune sont basées sur la pareidolie traditionnelle, qui identifient les marques de la lune à un lapin pillonnant dans un mortier. Dans le folklore chinois, le lapin est souvent présenté comme compagnon de la déesse Chang’e, pilonnant constamment pour lui faire un élixir de vie; mais dans les versions japonaises et coréennes il pilonne du mochi ou du tteok.

Histoire

Les premiers témoignages suggérant qu’il y a un lapin sur la lune est apparu durant l’ère des clans combattant dans la Chine ancienne. Le Chu Ci, une anthologie des Han Occidentaux de poèmes chinois de cette période des clans combattant, note qu’en compagnie d’une grenouille, il y a un lapin sur la lune qui martèle constamment des herbes pour les immortels. Cette notion est soutenu par des textes plus récents, incluant l’encyclopédie des Lectures Impériales de l’Ere Taiping de la dynastie Song. Les poètes de la dynastie Han appellent le lapin sur la lune: Lapin de Jade ou Lapin d’Or (金兔), ainsi les anciens utilisent parfois les mots “Lapin de Jade” ou “Lapin d’Or” pour se rapporter à la lune.

Folklore

Dans l’histoire bouddhiste “Śaśajâtaka” (Sanskrit जातक) aussi connu dans d’autres languespar en Malaisien: jetaka, en Birman: zataka, en Laotien: ຊາດົກ sadok, en Thailandais: ชาดก chadok), un recueil de conte folklorique indien se déroulant avant la naissance de bouddha, un des contes de Jataka (Contes de Jataka: no.316), un singe, une loutre, un chacal, et un lapin résolus à pratiquer la charité sur l’Uposatha, croyant qu’une démonstration de grande vertu leur permettra de gagner une grande récompense.

Lorsqu’un vieil homme vient à mendier pour de la nourriture, le singe récoltât des fruits des arbres et la loutre récolta des poissons échoués des rives de la rivière alors que le chacal déroba à tord un lézard et un pot de lait caillé. Le lapin qui ne savait que récolter des herbes, offrit son propre corps à la place, se jetant dans le feu que l’homme avait fait. Le lapin, ne fut toutefois pas brûlé. Le vieil homme se révéla être en fait Śakra, et touché par la vertue du lapon, dessina la forme du lapin sur la lune afin que tout le monde puisse la voir. Il est dit que l’image lunaire est toujours drapée de la fumée qui s’échappa du lapin lorsqu’il se jeta dans le feu.

Une version de l’histoire peut être trouvée dans l’anthologie japonaise Konjaku Monogatarishû (今昔物語集, littéralement “Anthologie des contes du passé” est une collection japonaise d’un millier de contes écrits durant la période Heian (794-1185). La collection entière comportait originellement 31 volumes, dont seulement 28 restent aujourd’hui. Les volumes couvrent divers contes d’Inde, de Chine et du Japon), où les compagnons du lapin sont un renard et un singe.

Une légende similaire se trouve aussi dans le folklore mexicain, où les gens identifient aussi les marques sur la lune à un lapin. Selon une légende Aztec, lorsque le dieu Quetzalcoatl (une divinité méso-américaine dont le nom vient du langage Nahuatl signifiant “serpent à plumes”) vivait sur terre comme un homme, il commença un voyage. Après avoir marché pour un long moment, il devient affamé et fatigué. Sans nourriture ou eau à proximité il était condamné à mourir. Alors, un lapin, grignotant dans les environs s’offrir lui-même en nourriture pour lui sauver la vie. Quetzalcoatl, touché par la noble offrande du lapin, éleva le lapin jusqu’à la lune, et le ramena sur Terre, et il lui dit: “tu n’es peut-être qu’un lapin, mais tout le monde se rappellera de toi; ici ce trouve ton image dans la lumière, pour tous les hommes et pour tous les temps.”

Une autre légende méso-américaine raconte le noble et courageux sacrifice de Nanahuatzin  durant la création du cinquième soleil. L’humble Nanahuatzin  se sacrifia dans le feu pour devenir un nouveau soleil, mais l’opulent dieu Tecciztecatl hésita par quatre fois avant qu’il mette finalement le feu à lui même devenir la lune. A cause de la lâcheté de Tecciztecatl, les dieux décidèrent que la lune ne devait pas briller plus que le soleil, et un des dieux lança un lapin à sa face pour en diminuer la lumière. Il est aussi dit que Tecciztecatl était de la forme d’un lapin lorsqu’il se sacrifia pour devenir la lune, imprimant à sa surface l’ombre d’un lapin.


La lune, la forme de lapin et la représentation Aztèque

Références modernes

* Le personnage principal de Sailor Moon est nommé Usagi Tsukino, un jeu de mot japonais pour Tsuki no usagi ” le lapin de la lune” lorsqu’on lit ce nom dans l’ordre oriental (Tsukino Usagi). Les références à ce jeu de mot sont nombreuses dans la série.

* Le lapin sur la lune est aussi mentionné dans une conversation entre Houston et l’équipage de Apollo 11 juste avant d’attérir sur la lune:
Houston: Parmi les titres à la une concernant la mission Apollo 11 ce matin, il y en a un qui demande à ce que vous cherchiez un mignonne fille avec un gros lapin. Une ancienne légende raconte qu’une très jolie fille chinoise appelée Chang-o vit sur la lune depuis 4000 ans. Il semblerait qu’elle ait été banni sur la lune parce qu’elle vola les pilules de l’immortalité à son père. Vous devrez aussi chercher son compagnon un gros lapin chinois, qui est facile à reconnaitre puisqu’il se tient sur ses pattes à l’ombre d’un arbre à cannelle. Le nom de ce lapin n’a pas été noté.
Collins: Okay, on gardera un oeil sur la fille au lapin.

* Dans “Watership Down: the Grim Reaper” dans la mythologie Lapine se trouve le lapin noir de Inlé. Inlé est un mot Lapine pour la lune. (Watership Down est une série de nouvelles héroique fantaisie de l’auteur britannique Richard Adams)

* Dans le jeu des Studio Clover sur Playstation 2; Ôkami, l’esprit du lapin du zodiaque chinois est dépeint faisant du mochi et accordant au joueur la faculté de dessiner un croissant de lune pour invoquer la lune.

* Dans le jeu sur Playstation 3: “The Adventures of Cookie & Cream”, les personnages de Cookie et Cream sont laissé à la recherche de la lune. L’image final ceux sont eux dans l’ombre de la lune entrain de pilloner quelque chose avec un pillon.

* La série “Tôhô Project” a un personnage nommé Reisen Udongein Inaba, un lapin venant de la lune avec le pouvoir de provoquer la folie (lunacy) avec ses yeux.

* Dans la série Dragon Ball (à la fin du premier volume du manga), le jeune Goku bat un personnage mauvais appelé Boss Rabbit. Goku utilise son baton magique pour emmener Boss Rabbit et ses hommes de main sur la lune.

* Dans l’épisode 11 de la série animée “Paranoia Agent”, une lune est présenté montrant la forme distinct d’un lapin pillonant un mortier.

* Le groupe de musique électronique américain “Rabbit in the Moon” tire son nom de cette légende.

* Les lapins crétins (Rabbids en anglais), des créatures ressemblant à des lapins dans la série de jeu vidéo Rayman, font leur maison sur la lune, après être descendu sur terre pour terroriser la plupart de l’humanité.

source: http://en.wikipedia.org/wiki/Moon_rabbit

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
25 − 20 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.