Jan 232012
 

Le sanctuaire d’Ise, en japonais Ise-jingū (伊勢神宮), aussi connu comme le grand sanctuaire d’Ise, en japonais Ise Daijingū (伊勢大神宮), est le sanctuaire shinto le plus important du Japon, considéré comme le lieu le plus sacré de cette religion. Il se situe dans la ville d’Ise, au centre de la (préfecture de Mie) au Japon. Le lieu dans lequel se trouve le sanctuaire forme une partie du Parc national d’Ise-Shima, qui inclut aussi d’autres lieux sacrés et historiques, comme Meoto Iwa et le Saikū (résidence impériale durant l’époque Heian).

Le sanctuaire est en réalité un ensemble complexe composé de plus d’une centaine de petits temples, il se compose de deux sanctuaires principaux : le sanctuaire « extérieur », gekū (外宮), est situé dans la ville de Yamada et dédié au dieu Toyouke no ōmikami et le sanctuaire « intérieur », naikū (内宮), est situé dans la ville de Uji (différente de Uji) et dédié à Amaterasu-ōmikami. Les deux sanctuaires sont séparés de 6 km.

Les sanctuaires sont mentionnés dans les annales du Kojiki et du Nihonshoki (datant, respectivement, de 712 et 720). D’après cette chronologie officielle, les sanctuaires ont été construits aux alentours de l’an -4, mais il est probable que la plupart aient été construits des siècles plus tard, plutôt vers 690.

Les anciens sanctuaires sont en ruines et les nouveaux sont reconstruits à leur image tous les 20 ans – les bâtiments actuels, qui datent de 1993, sont les 61e à avoir été construits, ils seront remplacés en 2013.

Réputé pour avoir abrité le miroir sacré de l’Empereur du Japon, le sanctuaire est probablement l’un des lieux les plus sacrés du shintoïsme. L’accès aux lieux est règlementé, le public ne peut visiter qu’une partie des sanctuaires.

Le sanctuaire d’Ise est un élément du patrimoine national du Japon.

De plus, le sentier d’Ise (伊勢路, Iseji) (environ 160 km), qui relie Ise à Kumano Sanzan (熊野三山) est incrit depuis 2004 au patrimoine mondial de l’UNESCO, comme élément de l’ensemble des sites sacrés et chemins de pèlerinage dans les monts Kii.

source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Ise-jingū

Le sanctuaire d’Ise contient 125 temples au total. Il est dit au Japon, qu’il faut visiter ce sanctuaire au moins une fois dans sa vie.


Entrée du sanctuaire, pont Uji


Un des jardins


Les tonneaux de sake


Un des bâtiments principaux, kekoin


Pour monter vers le temple principal, naikû


Chaque temple est construit de manière traditionnelle


Chaque bâtiment est détruit et reconstruit tous les 20 ans, ici un bâtiment en reconstruction


un des cyprès géants millénaire, ils sont sacrés


temple d’une divinité

Le Kekoin


Des coqs japonais

Ville d’Oharai, Okage-yokocho

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
28 ⁄ 2 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.