Jan 222012
 

Aujourd’hui levé aux aurores il me faut rejoindre avec un bus et un train la gare de Shin Yokohama pour prendre un shinkansen pour Nagoya. Après 2/3 heures de route et un passage devant le Fujisan et les champs de thé de Shizuoka-ken, j’arrive à Nagoya. Direction un restaurant célèbre pour son hitsumabushi. Tellement célèbre qu’une queue immense s’est créée devant le restaurant et qu’il me faudra 1 heure d’attente afin d’avoir une place permettant de goûter le précieux sésame. Voir le lien sur le hitsumabushi pour savoir ce que c’est et comment ça se déguste.

Puis direction Ôsu Kannon pour une petite visite, car en janvier 2010 j’avais déjà visité le Nagoya-jo et Atsuta-Jingu.

Ōsu Kannon (大須観音) est un temple bouddhiste de la secte Shingon qui se trouve dans le district de Ôsu au centre de Nagoya. Il appartient au Owari 33 Kannon.

Le nom officiel est Kitanosan Shinpuku-ji Hōshō-in, mais il est plus familièrement connu comme Ōsu Kannon.

Le temple était à l’origine construit aux environs de l’an 1333 à Ōsu-gō, village de Nagaoka dans la province Owari, qui est actuellement connu comme la ville de Hashima dans la préfecture de Gifu. La construction a été ordonné par l’empereur Go-Daigo, qui nomma Shōnin Nōshin comme prêtre dirigeant. Nōshin avait eu une vision de Avalokitesvara,le Bouddha de la Compassion, appelée Kannon en japonais. D’où le nom de Ōsu (venant de Ōsu-gō) Kannon. A cause de nombreuses innondations, le temple a été déplacé à sa présente localisation en 1612 par  Tokugawa Ieyasu. En 1820, une grande partie du temple fut détruite par le feu et il fut reconstruit dans les années 1970s. Le hall principale a une très grosse lanterne en papier rouge, où les croyants peuvent attacher des petites notes de papiers contenant leurs voeux.

Le temple actuel est la place d’une très grosse collection de livre. Il contient environ 15000 ouvrages classiques japonais et chinois. Parmis toutes ces copies écrites à la main, se trouve le fameux Kojiki, décrivant les anciennes histoires mythologiques du Japon. La bibliothèque contient aussi de nombreux autres livres désignés comme trésor national et propriété intellectuelle importante.

Un marché au puce s’y déroule le 18ème jour de chaque mois. Le métro le plus proche est la station Ōsu Kannon.

Une porte à l’entrée du temple

Une partie du temple

 

Le temple au centre de Nagoya

 

Hall principal du temple

 

A droite du hall principal

 

Ôsu shôtengai, la galerie couverte

 

Un sanctuaire d’Inari

 

Autres vues de la galerie couverte

 

Une rue de Nagoya

 

Un petit temple (banmatsu fudomio ou bansho fudomio)

 

Un autre sanctuaire d’Inari

 

Un temple dédié au père de Oda Nobunaga (Oda Nobuhide)

 

Un temple avec Rilakkuma

 

Retour au temple de Ôsu Kannon avec d’autres vues

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
20 ⁄ 4 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.