Avr 172016
 


La Kikkoman, le guerrier sauce de soja (醤油戦士キッコーマン shoyu Senshi Kikkoman) – Ou tout simplement « Kikkoman » (キッコーマン) – est un super-héros en vedette dans un film flash parodique , sur la base du Kikkoman marque de sauce de soja japonaise, qui a émergé au début des années des années 2000 et est devenu un phénomène Internet.

J’avais découvert cette animation en 2004, bien avant que youtube n’existe.

lien vers le fichier flash si ce dernier venait à disparaître: https://www.shinryu.fr/img/years/2016/culture/kikkoman/kikkoman.swf

lien vers la vidéo japonaise: https://www.youtube.com/watch?v=OnLN6DsWpdM

lien vers la vidéo anglaise: https://www.youtube.com/watch?v=Wz-mJed_bP0

Le caractère Kikkoman a été initialement créé en Shift-JIS par les membres du forum japonais 2channel, mais c’est la version flash du film créé par Yogatori qui le rendit célèbre dans le monde entier. Le film a plusieurs références à la nourriture japonaise, anime et tokusatsu. Pour ceux qui ne connaissent pas beaucoup ces sujets et la culture japonaise dans son ensemble, le ton du film peut se sentir drôle et inhabituel. Il est également un bon exemple de Engrish, comme on le voit sur sa traduction en anglais ( « What a suckers! », Par exemple). Le chœur de la chanson (Show Me, Show you) est aussi un jeu de mots qui passe probablement inaperçu pour la plupart des intervenants non-japonais. « Show you » (montre-vous en anglais) fait référence à « shoyu », le mot japonais pour la sauce de soja. Ceci est également vu dans la version originale du film (le film est devenu célèbre bien avant une traduction en anglais qui a été mise à disposition par l’auteur).

Le flash circule souvent sous le nom de « Kikkomaso ». Ceci est une erreur intentionnelle de lecture katakana ‘n’ (ン) qui est très similaire au caractère de « so » (ソ), et, tout comme dans de nombreuses communautés d’internautes américains, la version intentionnellement mal orthographiée en est venu à être utilisée pour un effet ironique.

L’animation est réellement superbe la musique entrainante et il y a de très nombreux jeux de mots et références à des jeux vidéos ou des séries. On peut voir notamment une référence à Kinnikuman (キン肉マン) alias Muscleman, une série de 1979 arrêté en France à cause de l’absence de culture et d’intelligence des dirigeants et responsables de chaines. La tête de Kikkoman, ainsi que la présence de la petites mascotte poisson bipède est un clin d’oeil au conteneur d’origine de la sauce kikkoman.

Sur le fundoshi de Kikkoman il y a les kanji: 亀甲男 littéralement ne veulent rien dire (homme carapace de tortue), mais la lecture de ces kanji est « kikkôman ». Le fait d’écrire un nom en kanji plutôt qu’en katakana fait plus traditionnel, plus jidai-geki. Le début de la scène avec le jeune fille qui commence de style Street Fighter II, nous présente Kagome (籠女), une autre marque de sauces (http://www.kagome.co.jp/) qui a commencé à 1899 par la culture de tomate (première purée de tomate commencée en 1903).

Dans la scène où deux hommes mangent des ebifurai ayant des tête de Giko-Neko arrosée de sauce de soja, on peut voir les kanji:

究極 (きゅうきょく, Kyûkyoku) : extrême, ultime, final
至高 (しこう, Shikô): suprême

Qui viennent préciser la fin de la phrase du couplet « umakunaru », ce qui signifie « qui devient délicieux »

Il existe deux versions du flash qui ont des variations de scènes, par exemple, dans la scène où un chat mange une omelette, le chat (Giko Cat) est gêné par la stupidité et la variation, où le chat est soit pendu par Kikkoman ou le chat va au coin après que Kikkoman lui ait crié dessus. En outre, la scène où Kikkoman dort avec la jeune fille est sensiblement différente entre les deux versions. Par exemple, dans la version avec Giko Cat qui se pend, la moitié supérieure de la jeune fille n’a pas été recouvert d’une couverture, mais avec le bras de Kikkoman la couvrant, et son bras gauche semble être prolongée vers l’entrejambe de Kikkoman sous la couverture. Il est évident que, dans l’autre version, la couverture est drapée sur les deux. Dans cette scène (dans les deux versions) dans le coin bas gauche, il est dit en plaisantant: « Ne pas essayer à la maison, les enfants. » qui apparaît également dans la scène où Kikkoman se bloque sur le fond d’un dirigeable en forme de poisson dans le ciel.

version japonaise:

version anglaise:

Giko-Neko dans la version japonaise

Giko-Neko dans la version anglaise

La tête de kikkoman et le petit poisson bipède est une référence au conteneur qui contient la sauce de soja dans les bentô et sushi/sashimi/maki à emporter…

Sucre et Kikkoman

Kagome vs Kikkoman

Kikkoman, sa tête de poisson et son visage en SHIFT_JIS

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
29 ⁄ 29 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.