Juil 172009
 


Onigiri (御握り; おにぎり avec 握り, nigiru, qui signifie empoigner, serrer dans sa main), aussi appelé omusubi (御結び; おむすび) ou boule de riz, est un repas fait avec du riz blanc de forme triangulaire ou ovale et souvent enroulé dans du nori (algue comestible). Traditionnellement il est fourré avec un ume macéré (umeboshi), du saumon fumé, du katsuobushi, ou n’importe quel ingrédient salé ou acide comme conservateur.  A cause de la popularité des onigiri au Japon, la plupart des épicerie (konbini) garnissent les onigiri avec des mélanges divers (oeufs mayonnaise, etc.) et des saveurs variées. Il y a même des magasins dont les seuls produits sont des onigiri à emporter.

1. Histoire

Dans le journal du onzième siècle de Dame Murasaki “Murasaki Shikibu Nikki”, elle écrit sur des gens mangeant des boules de riz. A ce moment, les onigiri étaient appelés tojiki et souvent consommés  comme repas de pique-nique. D’autres écrits datant du dix-septième siècle font état de nombreux samurai rangeant des boules de riz dans des feuilles de bambou comme repas rapide durant les guerres, mais les origines des onigiri sont plus ancienne que même Dame Murasaki. Avant même l’utilisation des baguettes se répande durant la période Nara, le riz était souvent roulé en de petites boules afin de pouvoir les prendre plus facilement. Durant la période Heian, le riz était aussi fait en de petites formes triangulaires appelées tonjiki (頓食; とんじき), afin qu’il puisse être disposé sur un plat et mangé facilement.

De la période Kamakura au début de la période Edo, les onigiri étaient utilisés comme des repas rapide. Ce qui faisait du sens comme les cuisinier avaient simplement à s’occuper de faire assez d’onigiri et ne s’inquiétaient pas du service. Ces onigiri était simplement des boules de riz aromatisées avec du sel. Le nori n’était pas encore totalement et largement disponible avant l’ère Genroku dans le milieu de la période Edo, lorsque la culture du nori et le conditionnement en feuille devint plus répandu.


Il était pensé que les onigiri ne pouvaient être produit avec une machine, compte tenu du fait que la technique de roulage à la main était trop difficile à répliquer. Dans les années 1980, toutefois, une machine faisant des onigiri triangulaires fut fabriquée. Elle fut initialement accueillit avec scepticisme parce qu’au lieu d’avoir la farce roulée traditionnellement à l’intérieur, le mélange était simplement ajouté dans un trou de l’onigiri, et le trou était caché par le nori. Puisque les onigiri fait avec cette machine venaient avec du nori déjà collé à la boule de riz, avec le temps le nori devenait déplaisamment gluant et collant, adhérant au riz. Une amélioration de l’emballage permet au nori d’être séparé du riz. Avant de manger, le repas peut être ouvert en déballant le nori et en emballant l’onigiri. La limitation de la machine qui nécessite un trou pour remplir l’onigiri au lieu de rouler la farce avec le riz est contrebalancé par un choix de nouvelles saveurs pour l’onigiri plus facile à produire  puisque ce processus de cuisine ne demande pas de changement d’ingrédient à ingrédient.


2. Globalement

Les onigiri ne sont pas une forme de sushi, malgré une incompréhension habituelle. Alors que les onigiri sont fait de riz blanc nature (peut-être légèrement salé), les sushi sont fait avec du riz mélangé à du vinaigre de saké et un peu de sucre. Les onigiri rendent le riz portable et facile à manger aussi bien que préservé, alors que l’origine des sushi est une façon de préserver le poisson.

Les Onigiri sont aussi trouvés dans de nombreuses épicerie (konbini) à Taiwan et en Corée du Sud. Dans ce dernier, ils sont appelés samgak gimbap (삼각김밥) en raison de leur forme triangulaire.

3. Farce

Il s’agit du coeur de l’onigiri, un mélange permettant de lui donner un goût différent lorsqu’on l’atteint.

* Poisson
  o Katsuobushi (aussi appelé okaka)
  o Saumon kéta
  o Thon
* Fruit de mer
  o Mentaiko/Tarako
  o Ikura
* Légumes marinés
  o Umeboshi
  o Tsukudani
  o Nozawana
  o Kimchi
* Accompagnement
  o Furikake
  o Miso

Une variété d’autres ingrédients comme le poulet et le boeuf sont utilisés dans la cuisine hawaienne. Une variation appréciée utilise du spam (ça ressemble à du jambon en boîte) et est connu comme spam musubi.

source: http://en.wikipedia.org/wiki/Onigiri

4. Culture populaire

On retrouve les onigiri dans la plupart des films de samurai, surtout des rônin, errant et devant faire attention à rationner leur peu de riz qu’ils possédaient. On les retrouve aussi dans les dessins-animés japonais, comme nourriture de base des adolescents, lycéens et universitaires dans diverses situations, pique-nique, repas de midi dans le bentô, etc.


Les onigiri sont les sujets de nombreuses représentations de manga en tant que personnages. la tranche de nori Ils sont le sujets de nombreuses illustrations sur des enveloppes, papiers à lettre, sac, t-shirt, etc. Leur servant de coupe de cheveux rajoute un côté sympathique et drôle.

       
         
         
         
         
         

Musubimaru, est la mascotte du département de Miyagi-Ken (un des départements les plus touchés par le tsunami du 11 mars 2011).
C’est une représentation de Date Masamune, le seigneur féodal de sendai.


Musubi-maru

5. Où en acheter en France?

on peut trouver ces produits:

société KIOKO
46 rue des Petits Champs
75002 Paris
http://www.kioko.fr/

Jujiya
46 rue Sainte Anne
75002 Paris

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
52 ⁄ 26 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.