Juin 202010
 


Chanpon (ちゃんぽん)  est un repas à base de nouille japonaises. Il tire son origine de la cuisine du Fujian (湯肉絲麺), puisqu’il a été inventé par le cuisinier d’un restaurant chinois, Shikairo (四海楼), à Nagasaki au Japon. Au milieu de la période Meiji, le cuisinier d’un restaurant éprouva le besoin d’avoir un plat peu cher et nutritif, qui puisse plaire aux centaine d’étudiants chinois qui venaient au Japon pour des opportunités d’études. De nos jours, les chanpon sont une spécialité populaire (ou meibutsu) de Nagasaki et un des repas chinois coréeanisés les plus populaire en Corée.

Le Chanpon est fait de porc frit, de fruits de mer et de légumes avec du lard. Une soupe faite de poulet et d’os de porc est ajouté. Des nouilles ramen spécialement faites pour le chanpon sont ajoutée et bouillis. A l’inverse des autres repas à base de ramen, une seule poêle est nécessaire puisque les ramen sont cuites dans la coupe. Selon les saisons et les ingrédients, la composition du chanpon peut varier. De ce fait, en fonction de l’époque et du lieu, le goût des chanpon peut varier.

Le mot “chanpon” peut aussi être utilisé pour de nombreux repas où beaucoup d’ingrédients sont mélangés. Il peut aussi être utilisé pour décrire la pratique de mélangers différents types d’alcool pour une seule occasion. On pense que le mot “chanpon” tire son origine du repas okinawaien “chanpurû” (ちゃんぷるー) et du mot indonésien/malaisien campur (tous deux signifient “mélange”). En corée, le jjambbong (짬뽕) est un jargon qui signifier “mélanger”. Une autre théorie explique que “chanpon” vient du mot chinois Hokkien Jiag Pong (吃飯), qui signifie littéralement “manger de la nourriture”.

Chanpon coréen

Le repas coréen appelé jjambbong (짬뽕) tend à être le plus épicé.


A la fin du 19ème siècle, début du 20ème siècle de nombreux chinois ont émigré au Japon et en Corée. Il y a eu une route maritime régulière entre Nagasaki et Jemulpo via Busan. De nombreux immigrants chinois ouvrirent un restaurant et créèrent de nouvelles versions de leurs repas natals. EN Corée, ils devinrent plus épicés en utilisant du piment rouge, de l’huile pimenté, et du doubanjiang (pâte de piment rouge chinois). De nos jour, c’est un des repas chinois coréanisé les plus populaire, et pas seulement dans le voisinage coréen aussi à travers le monde.

source: http://en.wikipedia.org/wiki/Champon

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Solve : *
18 ⁄ 9 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.